La performance aura-t-elle une date de péremption ?

La performance aura-t-elle une date de péremption ?

Je me surprends à réaliser qu’il y a un discours très différent entre les gouvernements de plusieurs grandes nations et la réalité sur le terrain dans le monde automobile. D’un côté, on nous répète que les véhicules à essence sont condamnés et que l’avenir réside dans l’électrification et les véhicules autonomes. Plusieurs gouvernements ont voté des lois pour interdire les véhicules à essence à l’horizon 2030 ou 2035. D’autres endroits comme la Californie adoptent des quotas de vente de véhicules à émissions nulles qui nécessiteront un certain nombre de véhicules électriques pour chaque véhicule à essence vendu. Le Québec à sa loi 104 et est la seule province au Canada avec des objectifs précis en matière de voiture zéro émission.
 Pendant ce temps, dans les salons automobiles à travers le monde, nous voyons plus de véhicules haute performance disponibles à la vente que jamais auparavant. Les constructeurs diminuent régulièrement la cylindrée des modèles offerts, mais ajoutent des turbos pour pousser la puissance à des niveaux supérieurs à la génération précédente. Les fourgonnettes développent 300 chevaux. Il y a à peine 20 ans, les 300 chevaux étaient réservés à des modèles de performance. Ce chiffre est passé à plus de 700 aujourd’hui. Ce qui était autrefois une chose rare devient de plus en plus normal. Pour les gens qui sont intéressés par les véhicules à haute performance, il y a plus de choix que jamais. Ce qui était autrefois un investissement de six, voire sept chiffres aujourd’hui est disponible pour beaucoup moins, et ce qui était autrefois disponible uniquement pour les riches et chanceux est mis à la disposition de la plupart des personnes intéressées.
Il semble que nous voyons une dichotomie entre la haute performance et le sauvetage de la planète. Les gouvernements ne sont pas sur la même longueur d’onde que les clients
qui ont toujours une obsession de la performance et sont prêts à faire la queue pour avoir la chance de dépenser leur argent pour posséder une voiture performante. Les constructeurs le savent bien et profitent encore de la manne. D’un autre côté avec les lois environnementales qui continuent à être de plus en plus sévères, les fabricants vont, à court terme se trouver coincé entre l’arbre et l’écorce. Pour les gens qui aiment les véhicules haute performance, c’est l’âge d’or. Je ne pense pas que cela durera pour toujours, alors profitez-en pendant qu’il en est encore temps.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des