La nouvelle laisse sans mots

La nouvelle laisse sans mots

Décès de Jack Layton

Le chef du NPD, Jack Layton, est décédé lundi matin vers 4 h 45, des suites d’un cancer. Le député de Chambly-Borduas, Matthew Dubé, était sans mots, lundi matin, en entrevue avec Les Versants. Il a tout de même tenu à souligner la vivacité, la simplicité et la franchise qui ont habité le chef, jusqu’à son dernier souffle.

En début d’entrevue, Matthew Dubé a tenu à remercier les gens qui ont communiqué avec lui pour offrir leurs condoléances et pensées envers M. Layton. « Ces gestes sont très appréciés, touchants, et me rendent fier de voir que les citoyens sont avec nous et qu’ils sont autant solidaires », a-t-il exprimé.

Il offre toutes ses condoléances à la famille de M. Layton, mais aussi à la grande famille du NPD. « C’est difficile pour nous tous ce matin (lundi). On se parle beaucoup, autant les députés que les militants et le personnel. Tout le monde est très touché et l’on va tous se tenir la main à travers cette épreuve. »

Disponible et encourageant

M. Dubé se souviendra longtemps du temps que consacrait M. Layton à ses troupes, malgré sa position de chef d’un parti fédéral. « Même quand j’étais militant, président de la Commission des jeunes néo-démocrates, il donnait tellement de temps pour nous parler, nous encourager, nous pousser pour poursuivre nos projets et, à ce niveau-là, il m’a beaucoup marqué. »

Loin de vouloir paraître égoïste, M. Dubé se dit toutefois désolé de ne pas avoir eu la chance de travailler plus longtemps avec celui qui l’a convaincu de se présenter aux dernières élections. « Dans l’esprit des jeunes députés, l’aventure ne faisait que commencer. On commençait à le connaître mieux, personnellement. Même au moment où il a annoncé qu’il se retirait pour combattre son deuxième cancer, l’espoir régnait au sein du parti grâce à l’énergie qu’il apportait à notre équipe. »

« Aujourd’hui, nous portons tous le fardeau sur nos épaules, dans notre équipe, de vouloir continuer le travail qu’il nous a légué, autant pour le parti que pour notre société. Je pense que c’est tout à l’honneur de sa mémoire », a conclu le député.

Au moment de mettre sous presse, la députée de Saint-Bruno/Saint-Hubert, Djaouida Sellah, était à l’extérieur de la province.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires