La mission méconnue de l’organisme

La mission méconnue de l’organisme

Les membres du dernier conseil d’administration du Club informatique du Mont-Bruno; à l’extrême droite, on reconnaît le président, Réjean Côté. (Photo : courtoisie)

Club informatique du Mont-Bruno

Oui, il y a l’écran, les touches du clavier, les algorithmes, les logiciels et autres clés USB. Mais la mission première des 75 bénévoles du Club informatique du Mont-Bruno demeure de venir en aide à la population.

À travers différents services, le Club informatique du Mont-Bruno offre un cadre pour le partage de connaissances et l’entraide en informatique à ses membres, de même que des services reliés à l’informatique pour la communauté. Il peut compter sur près de 690 membres, dont 40 % résident en territoire montarvillois, et 75 bénévoles. « On apporte beaucoup aux gens de Saint-Bruno-de-Montarville. À travers ce défi et cette initiative d’aider les citoyens à comprendre, nettoyer et mieux gérer leurs ordinateurs, il y a l’aspect plaisir que nous, les bénévoles, allons chercher », mentionne en entrevue le président du Club informatique du Mont-Bruno, Réjean Côté.

« Ce n‘est qu’un infime service parmi tous ceux que nous proposons, souligne Réjean Côté. Les nombreux services qui sont offerts en font un club des plus complets; un des plus gros clubs informatiques du Québec. Et de cela, nous sommes très fiers! » -Réjean Côté

Le Club informatique Mont-Bruno est entre autres reconnu pour sa récupération de matériel informatique. Installés dans un petit local à l’Écocentre de Saint-Bruno, quelques bénévoles de l’organisme inspectent et trient tout ce qui est récupérable parmi les résidus informatiques et électroniques rapportés par les citoyens. « Ce n‘est qu’un infime service parmi tous ceux que nous proposons, souligne Réjean Côté. Les nombreux services qui sont offerts en font un club des plus complets; un des plus gros clubs informatiques du Québec. Et de cela, nous sommes très fiers! »

Parmi ces services qui viennent en aide à la population, notons les tutoriels, les présentations du mercredi et du vendredi, les cours d’initiation dans les bibliothèques (d’abord à Saint-Bruno, ce service s’est étendu aussi à Saint-Basile-le-Grand et Sainte-Julie), les ateliers, l’assistance à domicile, l’assistance par courriel, les différents ateliers et bien davantage.

Chip

Le CHIP (Computer Hackers Information Pamphlet), entre autres choses, est le blogue du Club informatique Mont-Bruno. C’est le penchant informatique de la Lettre financière publiée tous les mois par l’équipe derrière l’entreprise montarvilloise COTE 100. Divers textes sont publiés plusieurs fois par semaine tout au long de l’année. Sa portée dépasse les frontières, de l’Europe jusqu’en Afrique. Des gens de France, Belgique, d’Allemagne, d’Italie, de Suisse, du Maroc, de la Côte d’Ivoire, du Luxembourg visitent les articles mis en ligne. Le CHIP remonte aux débuts de l’histoire de l’organisme.

Parlant de fondation, le Club informatique du Mont-Bruno soulignera son 35 anniversaire au cours de la prochaine session, qui s’amorcera en septembre prochain.

Les débuts

En effet, c’est au printemps 1983 que le pasteur de l’Église unie de Saint-Bruno, Gordon Craig, un passionné d’informatique, se rend compte de l’absence d’un club d’ordinateur anglophone en Montérégie. Le tout s’amorce avec la première rencontre d’une douzaine d’amis où s’échangent des propos sur le domaine de l’informatique. Sept autres membres se joignent au groupe au cours de l’été et fondent un club, élisent un conseil d’administration et demandent à la Ville leur incorporation. Le 6 septembre 1983, le conseil de Saint-Bruno autorise l’incorporation du club sous le nom de Mount Bruno Computer Club, le définissant comme étant un Recreational Computer Club. C’est ainsi que l’aventure informatique s’amorce.

Depuis, l’implication de Pierre St-Aubin a notamment été reconnue par le comité de sélection de l’Ordre du mérite de la Ville de Saint-Bruno. Celle-ci lui a remis la Médaille d’or en 2015 pour sa contribution à la collectivité. « Il y en a qui ont le bénévolat dans l’âme. Walter Pearce, un grand bénévole de Saint-Bruno, en est un autre qui a été honoré, en 2008. Quant à Pierre, il apporte énormément au Club, travaille de 50 à 60 heures par semaine. Le centre de récupération, c’est son bébé et il y tient beaucoup », de poursuivre M. Côté.

Renseignements : Michel Gagné au 450 653-4973.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des