La ministre de la Famille

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La ministre de la Famille
La nouvelle ministre de la Famille, Suzanne Roy. (Photo : (Photo : Frank Jr Rodi))

La députée de Verchères et ancienne mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, hérite du ministère de la Famille. Elle a aussi été désignée ministre de la région de la Montérégie. 

Suzanne Roy amorce sa carrière en politique provinciale au sein de la Coalition avenir Québec. 

Contactée par le journal Les Versants, Suzanne Roy évoque un rôle très important. « C’est un ministère qui nous mène vers l’avenir. C’est le ministère des enfants, des jeunes. Il faut en prendre soin. C’est aussi le quatrième plus gros ministère en importance. Nous avons donc beaucoup de ressources, beaucoup de soutien pour nos jeunes C’est aussi un bel endroit pour améliorer les choses », répond Suzanne Roy. 

Elle confie que c’est elle, lors de ses conversations avec le premier ministre du Québec, François Legault, qui a mentionné la famille et la Montérégie. « C’est un processus qui est mis en place. Pour moi, la famille et la Montérégie me tenaient à cœur. Ça cadre bien avec ce à quoi j’ai travaillé comme mairesse de Sainte-Julie et ce dans quoi je souhaite m’impliquer pour l’avenir », souligne Mme Roy, qui parle de plusieurs défis à venir. « Ça demeure satisfaisant. »

Priorité

Parmi les priorités et les défis qui attendent celle qui n’a pas brigué la mairie de Sainte-Julie en 2021 afin de passer du temps avec sa petite-fille, l’arrivée de nouvelles places dans les garderies demeure au sommet de la pile. « Nous voulons mettre en place ces nouvelles places le plus vite possible. »

C’est la priorité de la nouvelle ministre de la Famille. Cependant, elle reconnaît qu’elle aura à faire face à une pénurie de personnel. « Il y a des impondérables, comme la pénurie de main-d’œuvre. C’est bien beau avoir de nouvelles places, encore faut-il avoir de nouvelles éducatrices. Il y a un côté humain », ajoute Suzanne Roy, notant aussi les coûts de construction plus élevés. Un autre obstacle auquel elle aura à faire face. Elle en est consciente.

» La famille et la Montérégie me tenaient à cœur. » – Suzanne Roy

En ce qui a trait à un autre sujet d’actualité, Suzanne Roy veut aussi s’attaquer à la lutte contre l’intimidation, un fléau « qui n’a pas sa place dans notre société et dans nos vies ». Elle ajoute : « Je veux m’y attaquer de front! »  

Avec cette nouvelle responsabilité, la députée de Verchères succède à l’ancien ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, qui obtient pour sa part le portefeuille de la Culture, autrefois confié à la députée de Montarville, Nathalie Roy.

Cette dernière est candidate pour devenir présidente de l’Assemblée nationale. Elle a l’appui de François Legault. 

« Mathieu Lacombe a fait un excellent travail. Je veux poursuivre les réformes qu’il a mises en place. Ce sont de beaux défis. »

Enfin, quand on la questionne sur son rôle de ministre de la Montérégie, Suzanne Roy indique que c’est un naturel d’obtenir ce rôle. « Tout le monde connaît mon attachement pour la région. Je veux faire avancer la Montérégie, autant sur le plan politique, que social et économique. C’est une belle grande région, remplie de ressources extraordinaires. Je souhaite la rendre plus forte encore », ajoute-t-elle.

Retour en politique

En avril dernier, Suzanne Roy annonçait son retour en politique en tant que candidate pour la CAQ dans Verchères. Ce qui avait causé une certaine surprise, dû à son rapprochement avec le Parti québécois. Aussi, par le passé, Mme Roy a milité pour le Bloc québécois et est demeurée proche de certains de ses députés, notamment celui de Montarville, Stéphane Bergeron. « On a eu l’occasion de voir que nos violons étaient très bien accordés, disait-elle lors de sa candidature à la CAQ. Il me semble que mon parcours des 25 dernières années m’a amenée ici. L’idée de représenter les électeurs de la circonscription de Verchères avec l’équipe de François Legault me réjouit au plus haut point. » Six mois plus tard, elle aura gagné son pari.

Non seulement elle a gagné son pari, le 3 octobre dernier, mais elle se retrouve aussi au sein du Conseil des ministres avec un portefeuille d’importance.

Le conseil municipal de Sainte-Julie

Par ailleurs, le conseil municipal de Sainte-Julie a tenu à saluer la nomination de Suzanne Roy en tant que ministre de la Famille et de la région de la Montérégie. « Suzanne Roy connaît très bien les préoccupations des familles. Elle a travaillé à améliorer leur qualité de vie lorsqu’elle était mairesse. C’est une femme qui possède des valeurs familiales profondes, généreuse de son temps, des qualités essentielles à cette fonction », déclare le maire de Sainte-Julie, Mario Lemay. Rappelons qu’en plus de 25 ans de vie politique à Sainte-Julie, Suzanne Roy a été élue à la présidence de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et a occupé la fonction de préfet de la Municipalité régionale de comté (MRC) Marguerite-D’Youville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires