La Maison des Jeunes à Saint-Bruno, bien plus que l’aide aux devoirs

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
La Maison des Jeunes à Saint-Bruno, bien plus que l’aide  aux devoirs
Caroline Gauthier avec son prix à la Maison des jeunes de Saint-Bruno. (Photo : Frédéric Khalkhal)

La Maison des jeunes de Saint-Bruno a reçu une mention d’honneur du ministre de la Santé et des Services sociaux, la semaine dernière, dans la catégorie effets sur la communauté pour le projet d’aide aux devoirs au secondaire.

L’idée est née il y a neuf ans, quasiment en même temps que la Table de solidarité de Saint-Bruno que Caroline Gauthier, la directrice générale, a mise en place avec l’aide du Centre d’action bénévole à l’époque. « Au début, nous étions deux, avec Hélène Guévremont, à vouloir rassembler autour d’une table de concertation les principaux acteurs sociaux, communautaires, politiques de la Ville afin de faire avancer des projets. C’est là qu’est née l’idée de l’aide aux devoirs », raconte Mme Gauthier au journal.

Aujourd’hui, la Table de solidarité, qui se réunit presque tous les deux mois, rassemble plus de 25 personnes. « L’association du Cercle des Fermières est la dernière à nous avoir rejoints. »

Même si le prix a été remis à la Maison des jeunes pour le service qu’apporte le professeur attitré en fournissant l’aide aux devoirs aux élèves du secondaire les mardis, mercredis et jeudis de 15 h à 17 h, l’aide aux devoirs est aussi offerte aux élèves du primaire les lundis et vendredis par un deuxième professeur de 16 h à 17 h 30.

À la recherche de financement
« Le nerf de la guerre pour maintenir ces projets en place, c’est leur financement. Quasiment chaque année, nous devons revenir à notre bureau pour remplir des formulaires d’aide. Alors on ramasse de l’argent partout où l’on peut en trouver, tout le temps », rappelle la directrice générale.

La Maison des jeunes n’appartient pas à la Ville de Saint-Bruno. Elle est gérée par un conseil d’administration indépendant. La Ville de Saint-Bruno, bien qu’elle puisse s’appuyer sur un service qui a fait ses preuves auprès de la communauté, n’a pas apporté d’aide financière ces dernières années pour le programme spécifique d’aide aux devoirs. « Nous avons beaucoup d’espoir en ce sens avec la nouvelle politique mise en place et la nouvelle administration », met de l’avant Mme Gauthier. Il y a aussi la Caisse Desjardins du Mont-Bruno qui est un partenaire de longue date à l’organisme.

« Le nerf de la guerre pour maintenir ces projets en place, c’est leur financement. » – Caroline Gauthier

Il y a neuf ans
En arrivant à la Maison des jeunes, plusieurs sacs en plastique remplis de canettes recyclables avaient été déposés à l’entrée de bâtiment. « Grâce aux consignes, on peut récolter entre 400 et 800 $ par mois. » Ces opérations sont loin d’être négligeables pour l’organisme, surtout en période de pandémie. En effet, COVID-19 oblige, la principale activité de financement de la Maison des jeunes ne peut plus avoir lieu. « Notre souper-spaghetti nous permettait d’avoir, pour la Maison des jeunes, 15 000 $. Alors, nous organisons des encans, où nous avons amassé dernièrement 6000 $ grâce à l’aide de nos commanditaires, mais c’est un travail de tous les jours. Nous avons besoin d’un financement récurrent. »

C’est en allant chercher ce genre de financement que le programme d’aide aux devoirs est né à la Maison des jeunes il y a neuf ans. « Cela a été un succès dès la première année. Nous avons un professeur pour cinq jeunes. Cela correspond à une aide personnalisée. »

Un service gratuit
Tout est gratuit pour les jeunes, qui doivent s’inscrire. Même la collation est comprise, fournie par Moisson Rive-Sud.
« Aujourd’hui, il y a environ 200 jeunes qui ont bénéficié de l’aide aux devoirs. Nous avons même mis en place pendant l’été des camps éducatifs de trois jours par semaine. »

Mme Gauthier précise que tous les élèves sont bienvenus et qu’une de ses plus grandes satisfactions, c’est de voir que ces cours de soutien, prodigués par deux professeurs, portent leurs fruits. « Beaucoup d’élèves ou encore de parents viennent nous remercier pour avoir apporté ce soutien. Nous avons persévéré, car cette aide fait et a fait une différence dans plusieurs parcours scolaires de nos jeunes. Merci aux divers enseignants qui ont contribué à ce beau projet à travers le temps et aux divers donateurs », de conclure Mme Gauthier.

Pour découvrir la Maison des jeunes Saint-Bruno : www.mdjstbruno.org

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires