La hausse du dollar canadien et vos placements

Par claudinehebert
La hausse du dollar canadien et vos placements

Lors de la chronique précédente, il avait été établi que le marché boursier américain était incontournable dans la construction d’un solide portefeuille d’investissement à long terme.
Je dis bien à long terme, car les fluctuations de notre devise canadienne en relation avec le dollar américain peuvent entraîner des effets sur le rendement des portefeuilles selon si vous les observez en dollar de chez nous ou en dollar américain.
À preuve, entre le 1 janvier 2017 et le 31 août 2017, notre dollar a gagné + 7,1 % pendant que le S&P 500 en $ US était en hausse de + 10,4 %. Le gain pour un Canadien qui détenait le S&P 500 n’a donc été que de + 3,3 % durant la période. L’effet de change a été négatif cette année pour les Canadiens.
À l’inverse, le dollar canadien s’effondrait de – 19,1 % en 2015, embellissant d’autant les rendements de vos placements détenus en devise américaine. Pour les voyageurs au sud de la frontière, il avait été coûteux de s’évader du froid cette année-là.
Cette année, l’effet négatif sur le portefeuille de placement des voyageurs est en partie contrecarré par des économies sur leurs dépenses à venir en sol américain. Par exemple, si le séjour hivernal a coûté 10 000 $ US ou 13 513,51 $ CA en janvier 2017, le même séjour aurait coûté 12 658 $ au 31 août 2017, soit 855 $ de moins.
Au moment d’écrire ces lignes, notre dollar vaut 0,82 $ US et nul ne peut prédire la direction qu’il prendra à court terme. Cependant, un retour à la parité comme nous l’avons connue il y a quelques années est difficilement envisageable. Aussi, à long terme, l’effet des devises est négligeable sur le rendement d’un portefeuille. De plus est certainement plus intéressant aujourd’hui pour un investisseur canadien d’envisager l’achat de placements américains qu’au début de 2017, et ce, même si la hausse se poursuivait à court terme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des