La Grande vente de livres d’occasion de retour à l’aréna

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La Grande vente de livres d’occasion de retour à l’aréna
Des bénévoles classent et entreposent les livres en prévision de la vente annuelle. (Photo : courtoisie)

La Grande vente de livres d’occasion de la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand aura lieu en fin de semaine, les 4 et 5 juin, à l’aréna Jean-Rougeau.

Mine de rien, le traditionnel rendez-vous des amateurs de lecture en sera rendu à sa 11e édition.

Ce sont plus de 10 000 livres sélectionnés, triés et classés en différentes catégories qui seront proposés aux friands de lecture. Romans, bandes dessinées, albums jeunesse, bestsellers, guides de voyages et de cuisine… Comme neufs, ces ouvrages attendent seulement d’avoir une deuxième vie.

De retour à l’aréna

L’événement déménage à nouveau, cette fois pour revenir dans un lieu que les organisateurs ont appris à connaître. L’aréna Jean-Rougeau, à Saint-Basile-le-Grand, accueillera l’activité pour une deuxième occasion depuis 2019.

10 000
C’est le nombre de livres qui seront proposés lors de cette grande vente.

Il faut rappeler que cette idée de vendre des bouquins d’occasion a débuté modestement en 2011, dans le hall d’entrée dudit aréna. Quelques tables disposées sur le plancher avec des caisses de livres. À l’époque, les organisateurs s’étaient dit à la blague qu’ils occuperaient un jour la grande surface de la patinoire. C’est maintenant chose réalisée.

Entre ce premier événement, dans le hall, et celui qui aura lieu sur la grande dalle de béton de l’édifice les 4 et 5 juin, la vente de livres s’est déplacée à quelques reprises. D’un rendez-vous tenu sous un chapiteau à la Fête des arts, au Centre communautaire Lise-B.-Boisvert en septembre dernier, en passant par le gymnase de l’école Jacques-Rocheleau.

Plaisir renouvelé

C’est avec un plaisir renouvelé que la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand occupera donc les lieux de l’aréna pour cette 11e vente de livres d’occasion. La précédente avait eu lieu en septembre dernier. La pandémie avait fait en sorte de reporter à l’automne. « Cette année, notre crainte était cet enjeu du court laps de temps entre les deux événements. De septembre à mai, ça donne beaucoup moins de temps pour recueillir des livres », explique le président de la Société d’histoire, Richard Pelletier.

Or, la tenue des Trouvailles du printemps, il y a quelques semaines à Saint-Basile-le-Grand, est devenue une source « étonnante » d’approvisionnement. À la suite de l’événement, la Société a reçu en dons citoyens quelque 175 caisses de livres qui n’avaient pas trouvé preneur. « C’est ce qui nous permet d’apporter environ 400 caisses pour la Grande vente de livres d’occasion », mentionne, ravi, Richard Pelletier.

Parmi les 400 caisses, une quarantaine sont remplies de CD et de DVD. « C’est marginal. Une quantité minime. Environ 10 % de tout ce qui sera sur place. Leurs ventes sont en déclin. Malgré de très beaux choix, la demande n’est pas là », commente M. Pelletier.

Depuis le début de l’aventure, la fidélité des familles grandbasiloises et des environs ne s’est jamais démentie. D’où le succès répété de l’activité.

Samedi achalandé

Il n’est pas rare, le samedi matin, de constater une file d’attente qui s’allonge à l’extérieur. Phénomène qui fait dire à M. Pelletier « que l’on ne renouvelle pas l’inventaire entre samedi et dimanche. À l’ouverture, tiens-toi pas entre la porte et le coin livres jeunesse. Le train s’en vient! ».
Sauf pour de rares exceptions, le tout est à très bas prix, le plus souvent entre 0,75 $ et 2 $.

Le projet ne saurait exister sans la participation de partenaires indispensables : la paroisse, avec qui la Société d’histoire partage un local d’entreposage et qui est aussi un point de chute d’une partie des dons des citoyens; la bibliothèque Roland-LeBlanc, qui remet ses livres élagués et qui accueille les dons des citoyens; la Ville, qui fournit l’aréna, et ses employés, qui aident au déplacement des boîtes de livres et à la mise en place.

Source de financement

Rappelons que cette grande vente annuelle de livres d’occasion est la principale source de financement de l’organisme. Les profits générés servent à la mise sur pied de projets de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine. Ces projets sont, eux aussi, réalisés par des bénévoles.

La vente se déroulera les 4 et 5 juin, de 10 h à 16 h, à l’aréna Jean-Rougeau (10, rue Bella-Vista). Apportez vos sacs réutilisables pour faciliter le transport de vos découvertes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires