La finale de District 31 commentée

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La finale de District 31 commentée
Magalie Robitaille est adepte de District 31, comme le démontre la tasse dans sa main. (Photo : courtoisie)

La grande finale de District 31 a rivé plus de 1 970 000 téléspectateurs devant le petit écran, dont Magalie Robitaille, Kathleen L’Abbée et Maryse Pagé. Les trois mordues du feuilleton de Luc Dionne livrent leurs impressions sur le dernier épisode.

District 31 a pris fin après 6 saisons et 720 épisodes. C’est en pleine gloire que le scénariste Luc Dionne a décidé d’y mettre fin, à la surprise de plusieurs.

Cette finale a-t-elle répondu à vos attentes? C’est la question que le journal Les Versants a posée à quelques adeptes.

« Je trouve que tout était parfait lors de cette finale! », commente Magalie Robitaille. L’intérêt de cette jeune femme de Saint-Basile-le-Grand pour le phénomène culturel s’est manifesté pendant le confinement de mars 2020. C’est sa marraine qui lui avait suggéré de profiter de ce moment de pause pour regarder les saisons en rafale. Elle est devenue « accro » au point de vouloir devenir policière.

Pour elle, donc, l’épisode final était génial, « en passant par l’arrestation de François Labelle jusqu’à la retraite du commandant Chiasson, de Noélie et Patrick ».

Rappelons qu’en janvier, lorsque l’au revoir de District 31 a été annoncé, Magalie Robitaille avait tenté de prédire la fin. « À la demande du directeur Carl St-Denis, plusieurs des enquêteurs seront transférés dans d’autres districts, incluant Bruno Gagné, Patrick et Noélie déménageront en campagne fonder une famille, la lieutenant Mélanie Charron deviendra commandant dans un autre district. Pour finir, le commandant Chiasson prendra finalement sa retraite et le District 31 n’existerait plus », disait-elle alors. Elle avait vu pas mal juste!

« J’aurais pris une heure de grande finale. » -Kathleen L’Abbée

« J’ai apprécié voir où étaient rendus les personnages quelques années plus tard. J’ai trouvé que l’ultime épisode se terminait avec une grande gamme d’émotions; la tristesse, la surprise, la joie. C’était vraiment la meilleure façon de clore un tel phénomène télévisuel, afin de ne pas laisser les téléspectateurs sur une triste note. Pour ma part, je n’ai aucune déception à la suite de cette finale », déclare Magalie Robitaille.

De son côté, Kathleen L’Abbée dit avoir eu le temps de faire son deuil de District 31. « J’aurais pris une heure de grande finale au lieu des 30 minutes de la quotidienne, car je trouve que l’épisode a manqué de finalité. On dirait qu’il y avait trop à dire pour le si peu de temps offert », commente la citoyenne de Saint-Bruno-de-Montarville.

Selon elle, le décès de François Labelle ne l’a pas surprise, parce que la série a été « bâtie autour des Sixers et des méchants ». Elle ajoute : « Un petit velours pour la fin, quand on voit les personnages dans l’avenir. Comme quoi la vie continue… »

Pour sa part, la Montarvilloise Maryse Pagé confie : « J’aime toujours les fins où l’on voit les personnages projetés dans le futur. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Qu’avez-vous pensé de la finale de District 31?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires