La fin annoncée de District 31 fait réagir les fans

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La fin annoncée de District 31 fait réagir les fans
Magalie Robitaille est adepte de District 31, comme le démontre la tasse dans sa main. (Photo : courtoisie)

L’auteur de District 31, Luc Dionne, a annoncé mardi dernier que l’émission prendrait fin le 21 avril prochain, après 6 saisons et 720 épisodes. Un choc pour les adeptes de cette série policière que le journal Les Versants a questionnés.

District 31 est un phénomène télévisuel qui attire en moyenne 1,6 million de fidèles téléspectateurs 4 soirs par semaine. C’est en pleine gloire que le scénariste Luc Dionne a décidé d’y mettre fin.

Réactions

« Plus de 24 heures plus tard, je ne le réalise pas encore!, lance d’emblée Magalie Robitaille. Cette série fait partie de mon quotidien; c’est mon moment de détente le soir. Je me suis tellement attachée aux personnages. Savoir que je ne les verrai pas dans ma télévision l’automne prochain, ça me rend triste. »

« J’ai de la peine, admet la Montarvilloise Kathy L’Abbée. Mais toute bonne chose a une fin, malheureusement. District 31 est la seule émission que j’écoute en français. »

Maryse Pagé comprend l’auteur de vouloir « passer à autre chose ». Maintenant, elle souhaite que la quotidienne qui succédera à District 31 « sera aussi bonne » et qu’elle abordera un univers autre que celui des policiers, des avocats, des écoles et des hôpitaux. « On sait déjà que TVA aura la sienne [sa quotidienne] dans l’univers des avocats au criminel », mentionne l’écrivaine de Saint-Bruno.

District 31 est diffusée depuis le 12 septembre 2016 sur ICI Radio-Canada Télé. Maryse Pagé regarde l’émission depuis le début. « C’est quand même Luc Dionne! », dira-t-elle. Ce n’est pas le cas de tous. Kathy L’Abbée, par exemple, en a été initiée par sa fille. « Je ne suis pas capable de m’en passer alors qu’elle a arrêté de le regarder! » L’intérêt de Magalie Robitaille pour le phénomène culturel s’est manifesté pendant le confinement de mars 2020. Conseillée par sa marraine, la jeune femme a profité de ce moment de pause pour regarder les saisons 1 à 4 en rafale. « De la façon qu’elle m’en parlait, ça avait l’air bon. Je suis devenue « accro ». J’ai fait des recherches à propos du métier de policier et c’est ce que je veux faire dans la vie! »

Depuis, l’étudiante s’entraîne de façon assidue afin de réussir les tests physiques en technique policière, prévus en mars prochain. « Je fais tout pour réussir à rentrer en technique policière au cégep l’an prochain », poursuit-elle.

« Plus de 24 heures plus tard, je ne le réalise pas encore! » – Magalie Robitaille

Quand on leur demande ce qui les attire dans District 31, Magalie Robitaille insiste, elle est une fan finie des séries policières, « car les enquêtes sont toujours près de la réalité », tandis que Maryse Pagé évoque le quotidien des enquêteurs. « Au-delà de ça, ce sont les personnages avec leurs travers qui m’allument », commente Mme Pagé. L’intrigue, la qualité de l’écriture et le choix des comédiens et comédiennes ramènent chaque fois Kathy L’Abbée devant le petit écran.

Rituel

C’est religieusement que les amateurs de la série regardent l’émission. Certains décrochant le téléphone entre 19 h et 19 h 30 afin de ne pas être dérangés pendant leur demi-heure sacrée. Quand elle ne travaille pas, Magalie visionne l’épisode dans le salon, entourée de sa famille. Mais lorsqu’elle travaille et revient tard, elle mange devant District 31. « Ma famille est bien avertie que personne ne doit me divulgâcher ni me déranger. » Quant à elle, Maryse Pagé regarde l’émission en compagnie de son conjoint à partir de 19 h 15, afin d’éviter les publicités. Puis Mme L’Abbée attend à vendredi pour regarder les quatre épisodes de la semaine en rafale après les avoir enregistrés.

District 31 est un succès de la télévision québécoise, au même titre, par exemple, que La petite vie. Le genre de phénomène qui fait en sorte que la production peut se permettre de solliciter le public à se filmer lors de certaines finales de saison pour observer sa réaction.

Ce succès, les intervenantes l’expliquent d’abord et avant tout par l’écriture de Luc Dionne, « qui coule », mais aussi le jeu des comédiens et l’attachement à des personnages que le public s’est entiché.

D’ailleurs, le sergent-détective Patrick Bissonnette est le préféré de Magalie parce qu’il persévère et décèle les détails qui font la différence dans les enquêtes. « Je trouve que ce sont de grandes qualités, essentielles au métier de policier », note-t-elle. Les choix de Maryse Pagé ont de quoi surprendre, elle qui penche plutôt vers des personnages secondaires. « J’adore Yves Jacob. Le gars qui a fait une gaffe, qui a été envoyé aux affaires internes et qui revient là où il voulait être, soit au 31. Ses répliques sont savoureuses. Mais j’aime aussi beaucoup François Labelle [un membre des Sixers]. »

Enfin, c’est le commandant Daniel Chiasson, celui qui flirte avec les services secrets, que Kathy L’Abbée préfère. « Il trouve toujours les moyens pour que ses sergents-détectives ne soient pas dans [le trouble]! »

La fin

Il reste une cinquantaine d’épisodes avant le chant du cygne de District 31. Mais d’ici là, les fans sont en droit de spéculer sur la façon dont Luc Dionne conclura sa création.

Magalie Robitaille croit qu’à la demande du directeur Carl St-Denis plusieurs des enquêteurs seront transférés dans d’autres districts, incluant Bruno Gagné, que Patrick et Noélie déménageront en campagne fonder une famille, que la lieutenant Mélanie Charron deviendra commandant dans un autre district. « Pour finir, le commandant Chiasson prendra finalement sa retraite et le District 31 n’existerait plus. »

« Je préfère accueillir la finale de Dionne plutôt que de spéculer. Mais si je m’amuse, je dirais que Chiasson va prendre sa retraite, Noélie tombera enceinte et Patrick sera papa à la maison. Corbin ira en prison », avance Maryse Pagé.

Kathy L’Abbée ne souhaite pas se créer d’attente, mais veut rester surprise pour la grande finale. Elle propose une émission d’une heure plutôt que les 30 minutes habituelles.

À voir le jeudi 21 avril prochain!

QUESTION AUX LECTEURS :

Quelle fin pour District 31?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] qu’en janvier, lorsque l’au revoir de District 31 a été annoncé, Magalie Robitaille avait tenté de prédire la fin. « À la demande du directeur Carl St-Denis, […]