La COVID-19 présente dans les écoles

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
La COVID-19 présente dans les écoles
L’école Jacques-Rocheleau, à Saint-Basile-le-Grand, comptait 79 cas actifs de coronavirus en date de vendredi. (Photo : Frank Jr Rodi )

Il y a, en date de vendredi dernier, 284 cas actifs de COVID-19 dans les écoles de Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Basile-le-Grand et Sainte-Julie, selon les données fournies par le Centre de services scolaire des Patriotes. Malgré ce nombre élevé de diagnostics, aucune classe n’est fermée.

En comparaison, le 22 décembre dernier, à l’orée de la vague Omicron, le nombre de cas actifs dans les écoles du territoire était passé de 21 à 91 en l’espace de quelques jours.

Cette fois, on évoque 284 cas déclarés. Parmi ceux-ci, mentionnons que l’école Jacques-Rocheleau, à Saint-Basile-le-Grand, en recense 79. Le Pavillon Saint-Basile de Jacques-Rocheleau en compte plus de 35.

À Saint-Bruno-de-Montarville, l’école Monseigneur-Gilles-Gervais, avec 60 personnes déclarées positives au coronavirus, est touchée. Selon les données remises par le Centre de services scolaire des Patriotes, il s’agit du seul établissement scolaire montarvillois qui aurait des cas, incluant l’école secondaire.

À Sainte-Julie, les écoles Arc-en-Ciel, Le Rucher et Du Moulin comptent respectivement 34, 19 et 18 cas.

284

C’est le nombre de cas actifs répertoriés dans les écoles du territoire en date de vendredi.

Cependant, le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) émet un bémol à ce propos. « Je porte à votre attention que depuis janvier, les directions d’écoles n’ont plus à comptabiliser cette information. Ainsi, il est possible qu’une école qui n’apparaît pas dans la liste puisse tout de même compter des cas », répond la coordonnatrice au Service du secrétariat général et des communications du CSSP, Maryse St-Arnaud.

En effet, depuis le retour en classe en janvier dernier, à la suite d’un bref séjour d’enseignement à la maison après le congé de Noël, le gouvernement a changé sa façon de recenser la COVID-19 dans le réseau scolaire. Depuis le 17 janvier, Québec recueille plutôt le taux d’absentéisme des écoliers et des membres du personnel.

Quand on lui demande si tous les élèves et les membres du personnel qui ont contracté la COVID-19 sont actuellement en isolement à la maison, la représentante du CSSP répond que c’est le cas. « Toute personne considérée comme un cas doit s’isoler », confirme-t-elle, évoquant tout cas de COVID-19 confirmé par test rapide ou test PCR, toute personne symptomatique qui n’a pas accès au test de dépistage et toute personne symptomatique ayant refusé de faire un test de dépistage.

« Les parents ont la responsabilité d’informer l’école que leur enfant est positif », d’ajouter Mme St-Arnaud.

En attendant, les écoles concernées doivent s’assurer « que les mesures préventives sont mises en place ».

QUESTION AUX LECTEURS :
Êtes-vous surpris du nombre de cas actifs dans nos écoles?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires