Justin Trudeau reçu virtuellement

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Justin Trudeau reçu virtuellement
Le premier ministre canadien a effectué un tour de l’usine montarvilloise à partir de son bureau d’Ottawa. (Photo: Gabriel Provost)

L’entreprise Trans-Herbe, de Saint-Bruno-de-Montarville, a reçu la visite virtuelle du Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le 20 avril dernier, dans le cadre d’une tournée des entreprises qui suivait la publication du budget fédéral 2021-2022.

Étant donné les circonstances entourant la pandémie de COVID-19, l’événement s’est tenu de façon virtuelle. Cependant, le premier ministre a tout de même été en mesure de faire une visite des installations de Saint-Bruno. « La visite avait pour objectif de promouvoir les femmes en direction entrepreneuriale », dit la directrice générale de Trans-Herbe, Karine Pomerleau. « M. Trudeau a eu l’occasion de faire le tour des installations étant donné que le directeur des opérations filmait le tout avec son cellulaire. »

Selon la directrice de l’entreprise, le premier ministre a posé des questions tout au long de la visite et de la rencontre, qui furent « très conviviales. M. Trudeau a mentionné qu’il allait devoir venir faire un tour en personne et nous lui avons dit qu’il serait le bienvenu une fois que la pandémie serait terminée. »

Trans-Herbe a bénéficié des subventions salariales offertes par le gouvernement du Canada aux petites et moyennes entreprises (PME) à travers le pays. La totalité des 130 employés ont ainsi été en mesure de continuer leur travail dans les installations de Saint-Bruno, où sont notamment produites les marques de thés Four’O’Clock, La Cour tisane et Ssense.

Nouveau modèle d’affaires

Grâce aux sommes gouvernementales, la compagnie montarvilloise a également été en mesure d’amorcer un virage vers la vente en ligne directement aux particuliers. Mme Pomerleau indique que ce changement n’était pas prévu pour Trans-Herbe, qui avait toujours évolué depuis sa création en 1992 avec un modèle basé sur la production vendue à des entreprises, qui elles revendent les produits aux particuliers. « On a vécu une transition rapide entre on va commencer à y penser et on le fait. »

Trois employés travaillent à plein temps à cette incursion sur le web, qui sera faite à la fois sur Amazon, mais également sur un commerce en ligne géré par l’entreprise elle-même. « Les thés seront livrables à domicile grâce à un partenariat avec Postes Canada, et la plateforme de paiement en ligne sera gérée par Shopify », dit Karine Pomerleau.

Elle mentionne que cette nouvelle approche pourrait mener l’entreprise vers de nouveaux projets, mais préfère ne pas aborder ces possibilités pour le moment. “Pour le moment on se concentre sur le lancement de la plateforme, après on verra. On apprend à marcher et ensuite on va être en mesure de courir.” Trans-Herbe semble passer assez bien à travers la pandémie de COVID-19, alors qu’un agrandissement de l’usine de Saint-Bruno sera amorcé cette année pour permettre au bâtiment actuel de gagner 25 000 pieds carrés d’espace et ainsi augmenter la capacité de production du fabricant de thé.

Question aux lecteurs: que pensez-vous des mesures prises par le gouvernement fédéral pour appuyer l’économie canadienne?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires