Jérémy Briand : blessé au pied, il ne courra pas à Montréal

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Jérémy Briand : blessé au pied, il ne courra pas à Montréal
(Photo : courtoisie)

Jérémy Briand ne participera pas les 25 et 26 août à la Série mondiale de triathlon ITU de Montréal. Le compétiteur de Sainte-Julie s’est blessé au pied.
Il n’avait pas les points nécessaires pour participer à la Série mondiale de triathlon ITUà Montréal, mais il comptait sur la Coupe continentale qui se courait en même temps pour entrer dans le circuit de triathlon le plus prestigieux au monde. Malheureusement, Jérémy Briand s’est blessé au pied et attend le verdict de l’IRM.
« C’est sûr, je suis déçu, mais mon objectif ultime, c’est de pouvoir faire les Jeux olympiques dans deux ans à Tokyo et en 2024 à Paris. » C’est ce que vise l’athlète de 23 ans.
Dans la discipline, Jérémy est encore considéré comme jeune : « En triathlon, on atteint généralement notre sommet de performance vers 28, 30 ans. » C’est pour cela que l’étudiant en physique à l’Université McGill ne se laisse pas abattre par le mauvais sort.
Rappelons que lors d’une manche de la Coupe du monde qui se déroulait au Mexique l’an dernier, il a terminé au 15e rang parmi les meilleurs.
« C’est sûr, je suis déçu, mais mon objectif ultime, c’est de pouvoir faire les Jeux olympiques dans deux ans à Tokyo et en 2024 à Paris. » – Jérémy Briand
Depuis 2012
Même si Jérémy a commencé à découvrir le triathlon il y a 11 ans, cela ne fait que 6 ans qu’il met toutes les chances de son côté : « L’étape qui a été très importante pour moi, ça a été de trouver un entraîneur, car avant, c’était mon père qui me suivait. Ça a marqué un tournant dans mon apprentissage. »
Bien que les courses longues distances style Iron man connaissent une forte recrudescence auprès du grand public, le triathlon compétitif est assez isolé. « Le sport a beaucoup grandi ces dernières années, mais les triathlons d’élite restent encore un sport à découvrir. »
Sa blessure au pied l’oblige au repos. Il espère reprendre l’entraînement cet automne pour pouvoir revenir à la compétition et engranger les points nécessaires à la participation au circuit mondial.
La physique du corps
Gradué en mai en physique, il avoue que faire un sport de haut niveau et étudier dans un domaine différent en tout demande un peu d’organisation : « Ce n’est pas dur, mais ce n’est pas facile. Lorsqu’on sort d’une structure sports-études après le collège, que l’on ne retrouve pas à l’université, il est nécessaire de planifier ses entraînements et ses compétitions avec nos professeurs afin qu’ils nous permettent de concilier les deux. »
Actuellement, Jérémy Briand est 229e au classement mondial en triathlon. Il a à son actif une victoire, trois podiums en 25 participations.
Inscriptions ouvertes à tous
Sept Canadiens seront sur la ligne de départ, dont les Québécois Amélie Kretz, Charles Paquet et Alexis Lepage.
La Coupe PanAméricaine de triathlon CAMTRI présentée pour la première fois
Le Triathlon international de Montréal accueillera pour la première fois la Coupe PanAméricaine de triathlon CAMTRI (Confederation of American Triathlon) où jusqu’à 150 athlètes, pour un total de 42 athlètes québécois, prendront part à la distance sprint. Ces athlètes U23 de la relève auront ainsi l’occasion de fouler le même parcours que l’élite mondiale.
La catégorie amateur est une importante section pour l’organisation. Ce volet ouvert à tous fera effectivement grouiller le Vieux-Montréal, puisque plus de 1000 athlètes inscrits dans l’une des sept épreuves offertes fouleront le même parcours que les meilleurs au monde. Les inscriptions sont toujours en cours, sauf pour la distance standard, qui affiche déjà complet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des