Espoir montarvillois du snowboard à 12 ans

Espoir montarvillois du snowboard à 12 ans

Jacob Legault a reçu le 16 avril la médaille d'or de l'Association Québec Snowbaord dans la catégorie des 12-13 ans, pour le classement provincial en freestyle, saison 2015-2016.

Crédit photo : Frédéric Khalkhal

Jacob Legault

Avec une médaille d’or en snowboard slopestyle chez les 12-13 ans, Jacob Legault surfe sur les traces de Sébastien Toutant.

Saviez-vous ce que vouliez faire pour gagner votre vie à 12 ans? Jacob Legault, lui, c’est à 3 ans qu’il l’a découvert. L’âge auquel il est monté pour la première fois sur une planche à neige. Aujourd’hui, à 12 ans, il fait des « doubles back flip » qui valent de l’or sur les pistes de ski. C’est d’ailleurs le métal des médailles qu’il a gagnées les deux dernières années dans sa catégorie d’âge en snowboard slopestyle. « L’hiver, j’ai deux entraînements par semaine, mais je suis sur les pistes de la station de Ski Saint-Bruno chaque jour. L’été, je m’entraîne sur un trampoline pour me mettre dans la tête les sauts que je fais sur les pistes après », explique le jeune athlète.

Soutenu par Phil Grisé

Jacob a commencé par se faire remarquer par Philippe Grisé, propriétaire de la marque Empire, résidant lui-même à Saint-Bruno. « À l’âge de 7 ans, j’ai eu la chance de rencontrer Phil Grisé. C’est lui qui m’a dirigé vers mon entraîneur, qui m’a tout montré. L’année d’après, je faisais de la compétition. C’est lui qui m’a envoyé dans la bonne direction. Je m’entraîne aujourd’hui au centre d’entraînement Maximise à Sainte-Agathe, le meilleur au Québec. »

Il a reçu le 16 avril la médaille d’or de l’Association Québec Snowboard dans la catégorie des 12-13 ans, pour le classement provincial en freestyle, saison 2015-2016. Jacob a participé à son premier championnat canadien en mars à Toronto et il s’est classé au 12e rang dans la catégorie OPEN (tous âges confondus) en réussissant un « double back flip ». « Ça me fait toujours quelque chose de le voir s’élever parfois à 60 pieds du sol dans les airs, mais il a un très bon entraînement et il pratique beaucoup. Quand il fait un saut, c’est qu’il est vraiment prêt », se rassure Caroline Parent-Legault, sa mère.

« À l’âge de 7 ans, j’ai eu la chance de rencontrer Phil Grisé. C’est lui qui m’a dirigé vers mon entraîneur, qui m’a tout montré. L’année d’après, je faisais de la compétition. » -Jacob Legault

Un talent international

Le Montarvillois fait déjà parler de lui en Europe pour ses exploits et on le compare déjà à ses idoles olympiennes québécoises Sébastien Toutant et Maxence Parrot. « Je les admire. Je travaille fort pour essayer leurs manœuvres. Tous les bons commentaires que je reçois, plus que de me mettre la pression, ça me motive. »

Son prochain objectif est bien évidemment de progresser, mais dans des compétitions ouvertes à tous aux États-Unis et au Canada. « J’aime évoluer aux côtés des meilleurs pour progresser. Mon rêve serait de faire les X Games. »

À la rentrée scolaire prochaine, Jacob intègrera une école qui propose une concentration sport en Planche à neige à Sainte-Adèle. « C’est l’endroit où il faut aller pour progresser. Il sera en pension. Pendant les semaines d’hiver, il manquera de 2 à 3 jours d’école pour aller skier sur plusieurs montagnes. Il a de très bons résultats scolaires, donc je ne suis pas inquiète de ce changement. Je ne pouvais pas ne pas le lui accorder. C’est une passion pour lui. Plus petit, il s’endormait même avec sa planche à neige. C’est sûr que cela fait quelque chose de le voir quitter si jeune », explique Mme Parent-Legault.

Déjà, plusieurs commanditaires soutiennent Jacob, comme Empire, Billabong, Ride Snowboard, Ski Saint-Bruno, Dr Carlos Marois. Dès la fin de son année scolaire, Jacob partira à Whistler pour un camp de champions. Sébastien Toutant n’a plus qu’à bien se tenir.

 

 

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des