Des investissements provinciaux et fédéraux dans Montarville

Par Marianne Julien
Des investissements provinciaux et fédéraux dans Montarville
(Photo : Marianne Julien)

Deux entreprises de Saint-Bruno-de-Montarville et de Sainte-Julie ont reçu aujourd’hui l’annonce d’investissements majeurs pour leur développement économique.
Tecnar Automation, qui était l’hôte de ces annonces dans ses bureaux à Saint-Bruno-de-Montarville, reçoit du financement pour son projet qui vise à réaliser des vitrines technologiques en Asie et en Europe pour faire connaître ses quatre de produits.
Cette entreprise conçoit et développe des senseurs de pointe destinés à la gestion et à la surveillance des processus industriels. Elle entend aussi commercialiser une station de soudure automatisés et trois appareils d’instrumentation de contrôle dans le secteur de la métallurgie, ce qui créera 13 nouveaux emplois en son sein.
Pour appuyer ce projet évalué à 1,55 millions de dollars, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) du Québec a consenti à un une contribution financière non-remboursable de 350 000 $ et un prêt sans intérêt de 100 000 $.
Pour sa part, le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada, représenté par Michel Picard, député de Montarville, accorde une contribution remboursable de 200 000 $.
Le directeur général de Tecnar, Alexandre Nadeau dit beaucoup compter sur ce type de financement « Cette aide est fondamentale pour innover en tant qu’entreprise au Québec, pour nous ça n’aurait jamais été possible sans ça », reconnaît-il.
Pour lui, ce n’est qu’une question de quelques années pour continuer à grimper les échelons et devenir le standard de l’industrie à l’international.
Croissance chez Labplas
Cette entreprise de Sainte-Julie fabrique des produits d’échantillonnage répondant à des besoins d’analyse, de salubrité et de composition dans l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique, etc.
Le MESI accorde un prêt sans intérêt de 900 000 $. Le même montant est aussi remis par Investissement Québec à même ses fonds propres, telle que l’a annoncé Lucie Charlebois, député de Soulanges, qui représentait la ministre Dominique Anglade.
Du côté fédéral, le DEC a versé une contribution remboursable de 750 000 $.
Avec ces aides financières, Labplas vise l’acquisition de plusieurs équipements de production afin d’augmenter sa capacité de production et mettra en œuvre des activités de commercialisation à l’international. L’entreprise s’est même fixé l’objectif de doubler ses ventes d’ici 2020.
Ce projet, d’une valeur de 3,3 millions de dollars, contribuera à l’expansion de l’entreprise, selon la présidente de Lapblas, Danielle Lafond. « Nous planifions entre autres d’augmenter notre ligne de production afin d’y ajouter de nouvelles machineries et de pousser encore plus loin l’optimisation de nos processus en y incorporant l’intelligence artificielle et de mettre en œuvre des activités de commercialisation numérique », démontre-t-elle.
Ces investissements sont aussi d’une grande importance aux yeux de l’entreprise. « Ces modifications majeures sont à la base de croissance future et c’est pourquoi il était impératif pour nous de trouver des partenaires financiers », ajoute Danielle Lafond.
Réunis, les projets de ces entreprises représentent des investissements totalisant 4,85 millions de dollars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des