Implication de la communauté

Implication de la communauté

Le curé Michel Boutot ainsi que le président du comité organisateur du souper au homard, Jean Houde. (Photo : Frank Jr Rodi)

Souper au homard au profit de la paroisse Saint-Bruno

La paroisse Saint-Bruno organise son traditionnel repas au homard à volonté et côte de bœuf, le samedi 26 mai au Centre Marcel-Dulude.

L’objectif de l’événement, sous la présidence d’honneur de Mathieu Duguay, président et chef de la direction chez COGIR Immobilier, est de récolter plus de 10 000 $. Les profits aideront à soutenir la mission de la paroisse de même qu’à assurer le maintien de son patrimoine religieux et de ses services au cœur de la municipalité. L’argent amassé permet aussi de venir en aide aux plus démunis, de continuer l’entraide et la distribution des paniers de Noël, d’apporter un soutien aux réfugiés, de collaborer aux vigiles de solidarité et bien d’autres actions sociales.

Au moment d’écrire ces lignes, quelque 130 billets sont réservés pour la soirée. Mais le comité organisateur souhaite accueillir davantage de convives. « L’année dernière, nous avions reçu 150 participants. Cette fois, nous avons un ambitieux objectif de 200 visiteurs », mentionne en entrevue le président du comité organisateur de ce 6 souper au homard, Jean Houde.

Mais ce dernier n’est pas inquiet. Il fait savoir que la paroisse peut notamment compter sur l’encouragement de la part de tous les paliers de gouvernement : le maire de Saint-Bruno Martin Murray, ainsi que les deux députés, Nathalie Roy et Michel Picard. « Nous obtenons de l’aide de tous, de même que celle de la communauté des affaires, des commerçants et des paroissiens. L’objectif reste d’encourager la fabrique », d’observer le marguillier, qui rappelle que celle-ci est associée à plusieurs activités. La Guignolée, Minta, les paniers de Noël, la pastorale en sont quelques exemples.

« Nous avons un ambitieux objectif de 200 visiteurs. » – Jean Houde

Lors des dernières années, la paroisse a obtenu des sommes oscillant entre 7 000 et 11 000 $ de profit avec l’organisation de cet événement. Cela avait notamment permis de changer le couvre-plancher de l’église et de la peinturer. « Chaque année, il y a des travaux à effectuer. »

Avant de relancer le souper-bénéfice l’année dernière, dans le cadre des célébrations entourant le 175e anniversaire de la paroisse, il faut savoir qu’il y avait eu une pause de deux ans. « C’était beaucoup d’organisation, admet Jean Houde. Il y a des événements circonstanciels qui ont fait en sorte que nous avons arrêté. Des gens ont été malades et il y a eu le décès de notre curé. »

Mais depuis 2017, Pierre Vaillancourt, qui préside le conseil de fabrique, a jugé bon de ramener le rendez-vous du homard à volonté. « Il a cru que ça valait la peine de remettre le souper à l’honneur. Que c’était une belle idée! » ajoute M. Houde.

Selon ce dernier, avec la quête dominicale, la dîme et autres dons, le souper au homard demeure l’activité majeure au profit de la paroisse.

Un cocktail de bienvenue sera aussi servi dans l’entrée du Centre Marcel-Dulude à compter de 17 h 30. Le souper au homard s’amorcera à 19 h.

Au cours de la soirée, des objets seront mis à l’encan, afin de mousser la récolte totale, dont une toile de l’artiste de Saint-Bruno-de-Montarville VéroniKaH. Des prix de présence seront de plus distribués.

Les billets, au coût de 150 $ l’unité (avec reçu de 75 $), sont en vente au bureau du presbytère de l’église Saint-Bruno (1668, rue Montarville). Pour plus de détails, contactez Luce Lemaire en composant le 450 653-6319, poste 23.

QUESTION AUX LECTEURS :

Spaghetti, homard… quelle autre thématique aimeriez vous avoir dans un souper-bénéfice?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des