Huit nouveaux Croque-livres

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Huit nouveaux Croque-livres
Huit nouveaux Croque-livres ont été dispersés dans la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : Courtoisie)

Saint-Bruno-de-Montarville

Huit nouveaux Croque-livres ont été dispersés dans la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville, jeudi dernier. Ceux-ci ont été « nourris » dans le cadre de la Semaine québécoise des familles.

Connaissez-vous les Croque-livres? Il s’agit d’un réseau de partage de bouquins destinés aux jeunes enfants. Les livres, eux, sont confinés bien à l’abri dans de drôles de boîtes colorées.

Où les trouver

À Saint-Bruno, ces huit nouveaux Croque-livres ont été installés à différents endroits. Sur le coin du chalet du parc des Aviateurs, devant le muret du chalet du parc Albert-Schweitzer, à côté d’un banc du parc Marie-Victorin, au parc Jacques-Rousseau, devant l’abri du parc Élizabeth-Lochtie, au parc Sommet-Trinité, à la place du Village (la fontaine) ainsi qu’entre le lac du Village et le parc du Ruisseau.

1 800 $

C’est la somme qu’a déboursée la Ville de Saint-Bruno pour acquérir les huit nouveaux Croque-livres.

Le Service du Loisir, culture et vie communautaire de la Ville de Saint-Bruno proposait une activité à la bibliothèque municipale entourant les Croque-livres la semaine dernière. Ceux-ci ont été dispersés pour la date du 16 mai, en lien avec l’activité de don de livres. L’atelier en question, « Nourrissez votre Croque-livres, échange et dons de livres », se décrivait ainsi dans la programmation de la Semaine québécoise des familles : « Apportez les livres que vos enfants ou vous ne lisez plus, et participez à nourrir les huit nouveaux Croque-livres dispersés à travers la municipalité. »

Lancé par la Fondation Lucie et Andrée Chagnon, le concept du Croque-livres prolifère à travers le Québec depuis septembre 2014. On en trouve actuellement près de 1 184, selon le site Internet https://croquelivres.ca/.

La directrice des communications de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, Suzanne Le Blanc, confirme d’ailleurs que c’est la Municipalité qui gérera les huit installations. Globalement, avec ces récents ajouts, il y a maintenant neuf Croque-livres sur le territoire montarvillois. « Celui du centre communautaire ira à la piscine Roberval cet été », annonce Mme Le Blanc.

Une somme de 1 800 $

La somme investie par Saint-Bruno pour acquérir ces huit nouveaux Croque-livres s’élève à 1 800 $, soit un coût de 225 $ chaque boîte. Mme Le Blanc indique que le montant provient du budget consacré à la Politique familiale. « [Les Croque-livres ont été] achetés auprès de la Fondation Lucie et Andrée Chagnon. Ils seront [localisés] sur croquelivres.ca. »

Enfin, en commandant un Croque-livres, celui-ci arrive à destination de couleur de bois naturel. Il y a, lors de l’assemblage, ou plus tard, une possibilité de décorer ou de peinturer les panneaux de la boîte. Le journal Les Versants a posé la question à Mme Le Blanc. « Deux Croque-livres demeureront sur couleur de bois naturel. Les autres seront peints de couleurs ludiques, avant l’installation. » Celui de la place du Village aura été verni. Les autres seront peints par des employés de la municipalité. « Comme on les installe immédiatement, il est important d’appliquer une peinture qui résiste à l’eau, insiste-t-elle. La priorité est le déploiement rapide des Croque-livres. »

Victimes de leur succès

Les Croque-livres sont victimes de leur succès. Parce que les boîtes se vident parfois plus rapidement qu’elles ne se remplissent, Naître et grandir, initiateur du Croque-livres, encourage les citoyens des municipalités où se trouvent les boîtes de partage à donner des livres. Car le concept du Croque-livres est de permettre aux enfants de prendre un bouquin et de redonner un livre; soit l’idée du partage.

Adopter un Croque-livres est très simple. Si les résidants d’un quartier souhaitent proposer une boîte de partage dans leur secteur, il est possible de commander un Croque-livres sur le site Internet, moyennant un certain montant. Pour les bricoleurs en herbe, il est également possible de faire soi-même la boîte de partage. Des plans de construction sont disponibles sur le site, mais il est possible aussi de laisser aller son imagination et de construire un Croque-livres qui sort de l’ordinaire.

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous déjà fait l’utilisation des bouquins d’un Croque-livres?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des