Hommage à Jean Pagé

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Hommage à Jean Pagé
Jean Pagé est décédé d'un cancer de la prostate. (Photo : Sandrine Castellan/Shoot Studio)

Animateur à La soirée du hockey pendant plus de 15 ans à Radio-Canada, Jean Pagé est décédé du cancer de la prostate le 9 décembre en soirée. Hommage.

Au lendemain et les jours qui ont suivi, les hommages ont fusé de partout; à la télé, à la radio, dans les journaux, au Centre Bell…

« Jean était un grand monsieur. » – Camille Dubé

Attristré par le départ de son ancien collègue, celui qui a été journaliste sportif et coanimateur à La Soirée du hockey, Camille Dubé, a bien voulu partager ses sentiments face à la nouvelle. « Pauvre lui… On le savait tous malade depuis un bon moment. C’est dommage ce qui lui est arrivé, c’était un homme si bon, un gars si bien. C’est malheureux. »

En Jean Pagé, le Grandbasilois se souvient d’un homme qui avait le don de rire de lui-même, alors que « ce n’est pas donné à tout le monde ». M. Dubé ajoute : « Vous savez, je suis en retrait de tout ça depuis longtemps, mais je garde de très bons souvenirs de ces années-là, en raison de mes compagnons de travail. »

En entrevue avec Les Versants, Camille Dubé poursuit son hommage. « Je garde le souvenir d’un grand homme, d’une bonne voix, d’un bon français. Je conserverai toujours de très bons souvenirs de Jean, parce que nous avons travaillé ensemble, et ça allait toujours bien avec lui. »

Au lendemain du décès de Jean Pagé, certains ont mentionné qu’ils le classaient parmi les grands. Interrogé à ce propos, Camille Dubé abonde dans le même sens. « Oui, certainement… À l’animation, il était de la trempe des René Lecavalier, des Richard Garneau, des Pierre Dufault, des Claude Quenneville, des Raymond Lebrun. Ce sont des gens de la même école. »

Enfin, outre les souvenirs, Camille Dubé évoque aussi ce que Jean Pagé laissera en héritage. « Les gens se souviendront beaucoup de son travail d’animateur à l’émission 110 %, à TQS. Mais peu importe le réseau, peu importe le média, Radio-Canada ou TQS, Jean était un grand monsieur », d’observer l’homme de 75 ans.

Gilbert Delorme

Mercredi dernier, à l’émission de radio Du sport le matin, sur les ondes du 91,9 Sport, Gilbert Delorme, Enrico Ciccone et Georges Laraque ont présenté un segment à la 110 %. Façon de rendre hommage à Jean Pagé. « J’espère qu’il nous a écoutés d’en haut! », lance Gilbert Delorme, joint par le journal.

Selon le Montarvillois, Jean Pagé a fait partie des grands. « Ce n’est pas un monsieur que j’ai connu plus que ça; il n’était pas à l’animation des matchs lorsque je jouais avec le Canadien. Mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Un homme très professionnel, un bon gars. Un monsieur très respecté. »

Gilbert Delorme parle de Jean Pagé comme d’un pionnier à l’animation. « Son implication à 110 % a permis des émissions comme L’Antichambre et Dave Morissette en direct. »

Procure

À la suite d’un premier cancer, Jean Pagé est devenu porte-parole pour la Fondation Procure, qui sensibilise les hommes à l’importance du dépistage et de la prévention du cancer de la prostate. C’est surtout sur ce point que Gilbert Delorme s’est attardé. « Plusieurs personnes ont peur des piqûres… Mais il faut aller voir son médecin, passer tous les examens nécessaires pour déceler d’éventuels problèmes, s’ils sont pris à temps. On ne saura jamais, mais en parlant de Procure, Jean Pagé aura peut-être sauvé beaucoup de vies. »

Pour Camille Dubé, Procure sera à jamais lié à M. Pagé : « Procure, c’était lui, c’était son histoire. Il a aidé à faire connaître cette œuvre. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des