Hausse de la diplomation à la CSP

Hausse de la diplomation à la CSP
La CSP a récemment rendu public son rapport annuel 2018-2019. (Photo : archives)

La présidente de la Commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, a présenté un rapport annuel 2018-2019 « positif » à l’occasion de la séance publique du Conseil des commissaires du 4 février 2020.

Cette première année du Plan d’engagement vers la réussite 2018-2022 se traduit par un bilan très prometteur pour l’ensemble de l’organisation, juge Mme Roberge.

« Notre taux de diplomation et de qualification de 83,1 % est le plus élevé que la CSP ait atteint. J’en profite pour souligner les nombreux efforts déployés par nos élèves et remercier l’ensemble des membres du personnel de la CSP pour les actions qu’ils ont mises en place afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés », a-t-elle expliqué.

« Notre taux de diplomation et de qualification de 83,1 % est le plus élevé que la CSP ait atteint. »
– Hélène Roberge

Dans cet esprit, la présidente a partagé les derniers résultats des taux de diplomation et de qualification publiés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), notamment ceux visant la réduction des écarts de réussite, de diplomation et de qualification entre différents groupes d’élèves.

Parmi ceux-ci, elle a souligné la réduction de l’écart entre les garçons et les filles, qui est passé de 13,3% à 6,9 % : « Ces résultats sont très encourageants et nous sommes persuadés que nous atteindrons nos objectifs en poursuivant dans cette voie. »

Faits saillants

Parmi les faits saillants présentés dans le rapport annuel, la CSP souligne :

⎯ une hausse de 694 élèves par rapport à l’année précédente, représentant un total de 33 833 élèves;

⎯ la remise du Prix de reconnaissance du Conseil des commissaires pour la persévérance à 136 élèves;

⎯ l’ajout de 17 classes d’enseignement spécialisé visant à bonifier l’offre de service de la CSP, pour ainsi la rendre plus accessible aux élèves ayant des besoins particuliers;

⎯ l’inauguration de l’école primaire Le Rocher à Saint-Amable;

⎯ trois nouveaux projets autorisés, soit la construction d’une nouvelle école primaire à Carignan, l’agrandissement de l’École secondaire de Chambly et celui de l’École secondaire le Carrefour;

⎯ un budget de près de 380 millions de dollars qui permet à la CSP d’être un acteur économique important de la région en ayant employé plus de 6000 personnes et octroyé près de 48 millions en services, honoraires et contrats de plus de 25 000 $ au cours de l’année 2018-2019.

Rappelons que la CSP dispose d’un centre administratif qui prend en charge plusieurs services afin que les directions d’école et de centres de formation puissent se consacrer à leur rôle prioritaire, soit l’encadrement pédagogique de leur équipe.

Comme indiqué dans le rapport annuel de cette année, ce contexte de gestion décentralisée lui a permis d’affecter seulement 3,7 % de son budget aux dépenses administratives.

« L’amélioration continue de nos résultats démontre par des faits que notre structure de gouvernance fonctionne » de conclure Mme Roberge.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des