Fréquentez-vous les patinoires?

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Fréquentez-vous les patinoires?

Saint-Bruno-de-Montarville

« Fréquentez-vous nos patinoires? », c’est la question que pose la Municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville afin de mesurer l’achalandage de ses 11 surfaces glacées extérieures. Un sondage est disponible en ligne, sur le site Internet de la Ville.
Dans son introduction au sondage, Saint-Bruno-de-Montarville évoque « une démarche d’amélioration continue de la qualité des services offerts aux citoyens » et parle d’une « réflexion sur ses patinoires extérieures ».
En somme, elle désire sonder la population afin d’en apprendre davantage sur la fréquentation de ses patinoires. « Dans le but de mieux vous servir, nous aimerions connaître vos préférences et vos habitudes liées à l’utilisation des patinoires extérieures de la Ville », est-il écrit au début du questionnaire.

« Il est possible, à la suite de cette étude, que des relocalisations, jumelages, agrandissements, installations d’équipements différents soient envisagés pour la saison hivernale 2019-2020. » – Suzanne Le Blanc

Mais d’abord, il faut savoir que sur le territoire montarvillois, les citoyens ont accès à un total de 11 patinoires extérieures; un record pour une ville de la taille de cette municipalité. Les voisines que sont Chambly (5), Beloeil (8) et Boucherville (9) en comptent bien moins. À Saint-Bruno, ces plateaux d’activités sont situés dans plusieurs parcs du territoire, dont Albert-Schweitzer, Duquesne, des Aviateurs, Bisaillon, Jolliet, Mgr-Gilles-Gervais, Pontbriand et Rabastalière. À cette gamme de glaces extérieures, il faut aussi ajouter la surface gelée du lac du Village.

Coûts de surveillance

Mais il y a des coûts associés à la surveillance et à l’entretien de ces patinoires. « En 2018, nous avons dépensé plus ou moins 32 000 $ pour la surveillance des patinoires », mentionne au journal Les Versants la directrice des communications de Saint-Bruno-de-Montarville, Suzanne Le Blanc.
Cette surveillance se déroule de 17 à 21 h, en semaine, et de 10 à 21 h, la fin de semaine. Or, certains sites sont surveillés par un seul appariteur, alors que d’autres sont jumelés. C’est le cas des patinoires Albert-Schweitzer et Mgr-Gilles-Gervais, des Aviateurs et Pontbriand, Bisaillon et Sommet-Trinité, et enfin, Jolliet et Gabrielle-Roy. « Les appariteurs font plusieurs allers-retours entre les deux sites pendant leur quart de travail. Le temps de déplacement entre chaque patinoire n’est que de cinq minutes, assure Suzanne Le Blanc. Le surveillant est présent à chaque patinoire de 30 à 60 minutes, selon l’achalandage de celles-ci. »

Coûts d’entretien

Concernant le budget accordé à l’entretien global des glaces, incluant celle du lac du Village, on parle de 118 000 $. L’entretien s’effectue en plusieurs étapes, soit le montage, le démarrage des surfaces, l’arrosage et le déneigement, le démontage, la réparation, la peinture. Mme Le Blanc précise : « Ceci [118 000 $] comprend le salaire des employés réguliers et temporaires, les heures supplémentaires, la réparation et le renouvellement des bandes, la peinture, les divers outils, boyaux, harnais et habits de sécurité (utilisés pour le lac du Village). »
Au moment d’écrire ces lignes, plus de 100 personnes ont répondu au sondage, qui se poursuit jusqu’au 28 février, à 17 h. Le questionnaire permet aussi de solliciter les commentaires et les suggestions des participants.

Un sondage en huit questions

Parmi les huit questions adressées au sondage, deux sont particulièrement intéressantes : « Afin d’obtenir une meilleure qualité de glace, seriez-vous ouvert à une diminution du nombre de patinoires extérieures? » ainsi que « Aimeriez-vous avoir accès à deux patinoires ainsi qu’à d’autres infrastructures dans un même parc (pente à glisser, patinoire pour le patinage libre, patinoire pour le hockey)? ». Comme le cite l’introduction du sondage, la Municipalité est en « réflexion ».
Quand on lui demande si les résultats de ce sondage pourraient entraîner l’abandon de quelques infrastructures peu fréquentées durant la saison, Suzanne Le Blanc soutient que « la Ville n’en fermera pas cet hiver », mais qu’elle demeure à l’affût des besoins de ses citoyens. « Les quartiers évoluent rapidement. On retrouve plusieurs jeunes familles dans certains, alors que dans d’autres parties de la municipalité, la population est vieillissante. Leurs besoins sont différents. Il est possible, à la suite de cette étude, que des relocalisations, jumelages, agrandissements, installations d’équipements différents soient envisagés pour la saison hivernale 2019-2020 », de confirmer la directrice des communications, qui rappelle « qu’en tout temps, la Ville demeure à l’écoute de sa population et de ses besoins ».
Par ailleurs, le journal a voulu en savoir davantage sur la priorité qu’accorde la Ville à la suite de précipitations de neige à déblayer ses patinoires, par rapport aux autres infrastructures de la municipalité. Mme Le Blanc note : « Pour le volet de déneigement, cela se fait rapidement, dans les 24 premières heures d’opérations de déblaiement suivant la fin des précipitations. »

Opération déneigement

Elle laisse savoir que le service de la Voirie est attitré au déneigement des rues. En renfort, des entrepreneurs interviennent aussi pour le déneigement des rues, en plus de s’affairer aux trottoirs, aux pistes multifonctionnelles, aux abris d’autobus, aux zones scolaires et à plusieurs stationnements. Parallèlement, l’équipe des employés des parcs s’affaire à déneiger certains stationnements et accès à des édifices municipaux. C’est dans les heures suivantes que ce groupe procède au déneigement des patinoires extérieures.
« Le déblaiement après les précipitations est prioritaire pour l’ensemble des infrastructures publiques, affirme-t-elle. Le soufflage et le chargement de la neige débutent immédiatement après les opérations de déblaiement générales. »
Mentionnons qu’environ à pareille date l’année dernière, la Ville de Saint-Bruno proposait un sondage culturel afin de connaître les préférences et intérêts de la population en matière de spectacles présentés au Centre Marcel-Dulude. Le court sondage avait attiré au moins 390 participants.

QUESTION AUX LECTEURS :

Laquelle, parmi les 11 options de patinoires extérieures à Saint-Bruno-de-Montarville, fréquentez-vous le plus souvent?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des