Fin de saison abrupte pour le Wild de Saint-Basile

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Fin de saison abrupte pour le Wild de Saint-Basile

C’est une fin de saison qui se termine abruptement pour la formation du Wild de Saint-Basile-le-Grand, dans la Ligue de hockey senior du Richelieu (LHSR). Après avoir enregistré une fiche de 15 victoires, 6 défaites, 4 revers en fusillade et 1 partie nulle pour un total de 35 points, sa meilleure campagne depuis son entrée dans la ligue en 2005, le Wild de Saint-Basile-le-Grand a été éliminé rapidement des séries éliminatoires en quart de finale.

Le Wild s’était pourtant classé au deuxième rang de la division Est, à trois points de la tête et des Riverains de Beloeil. Il a également conclu la saison régulière 2010-2011 bien installé au troisième rang du classement général, à égalité avec les Desjardins de Farnham.

Et malgré un laissez-passer pour la deuxième ronde des séries éliminatoires, les membres du Wild ont croulé sous la pression avec trois défaites consécutives (4-2, 8-3 et 3-2 en fusillade) contre les Maroons de Waterloo, une formation qui a accumulé 31 points durant la campagne.

Pourtant, lors de son seul match contre Waterloo en fin de saison régulière, le groupe s’en était bien tiré avec un triomphe de 6 à 1.

En plus d’accumuler 35 points en saison, le Wild de Saint-Basile a marqué 133 buts pour, de loin le meilleur résultat de toutes les formations de la Ligue de hockey senior du Richelieu, alors que sa défensive a donné 91 buts contre. 

Du côté individuel, mentionnons que le gardien de but du Wild, Mytia Moisseron, s’est classé au 10e rang de tous les cerbères en accordant 38 buts sur 321 tirs en 13 matchs, pour un  pourcentage d’efficacité de 88,1620 %, que le joueur de centre Thomas Guay a terminé au deuxième échelon des meilleurs marqueurs, avec 22 buts en 26 rencontres, que ce même Thomas Guay a conclu au sommet de l’échelle des meilleurs passeurs avec 31, alors que son coéquipier Patrick Rivard a suivi pas loin derrière, en quatrième position, avec 25. Enfin, c’est sans surprise que Thomas Guay, avec un total de 53 points, est arrivé bon premier au sommet des meilleurs pointeurs de la LHSR.  

Comme autres faits marquants de la campagne 2010-2011, rappelons les massacres qu’a fait subir le Wild au Chenail de Saint-Rémi par la marque de 17 à 3 le 9 janvier dernier et aux Royaux de Sorel au compte de 10 à 1 le 16 janvier. Ces deux rencontres s’étaient alors déroulées à l’aréna Jean-Rougeau de Saint-Basile-le-Grand. 

Au moment d’écrire ces lignes, les Maroons de Waterloo viennent de vaincre les Renards de Saint-Jean-sur-Richelieu en finale de la LHSR, l’emportant trois victoires contre deux revers dans une série trois de cinq.

www.lhsr.qc.ca.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des