Faire revivre le spectacle

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Faire revivre le spectacle
Le Centre Marcel-Dulude modifie sa programmation en fonction du déconfinement. (Photo : archives)

Les acteurs de la scène culturelle locale réagissent aux changements apportés par le plan de déconfinement du gouvernement.

Depuis vendredi passé, les événements culturels extérieurs avec sièges fixes et numérotés, tels que les théâtres en plein air ou les stades avec capacité de 250 spectateurs, sont permis dans toutes les zones. À compter du 28 mai, les très grandes salles et les amphithéâtres pourront présenter des spectacles avec places assises et assignées, devant un auditoire de 2500 personnes, à raison d’un maximum de 250 spectateurs par section séparée, dans le respect des mesures de
distanciation entre les sièges.

« On a hâte de voir du monde dans nos salles (…) » – Martine Deschamps

Au Centre Marcel-Dulude

Au Centre Marcel-Dulude, on entend s’en tenir à la programmation et au plan de salle déjà établis. « Pour l’instant, notre programmation est déjà faite et ne changera pas pour les spectacles allant jusqu’à l’automne, à l’hiver et au printemps 2022 », nous indique Martine Deschamps, responsable de l’établissement. « On avait déjà limité notre capacité d’accueil à de petites jauges, faisant des plans de salle avec seulement 145 personnes. On pourra éventuellement ajouter davantage de places. L’exercice en est plus ardu, mais au moins, comme ça, on s’assure de ne pas avoir à rembourser les gens et qu’ils puissent conserver leurs billets. On était tellement contents de pouvoir offrir des spectacles aux gens et on fonctionnera encore de cette façon-là. »

« On a hâte de voir du monde dans nos salles et on suit les consignes sanitaires à mesure qu’elles évoluent. On espère qu’en septembre, par exemple, on pourra réduire la distanciation des sièges à un mètre, ce qui nous permettra d’ouvrir des places supplémentaires. On attend de pouvoir présenter des spectacles de façon normale, car tout le monde en a besoin. Pour nous, c’est stimulant de voir que c’est aussi attendu. »

La levée du couvre-feu

La levée du couvre-feu à partir du 28 mai « donnera une plus grande latitude aux diffuseurs de spectacles et aux salles de cinéma », a déclaré la ministre de la Culture et députée de Montarville, Nathalie Roy, en conférence de presse, le 19 mai dernier. Mais selon Mme Deschamps, le retrait de cette mesure n’aura pas d’incidence réelle sur la programmation du Centre Marcel-Dulude, à moins qu’il y ait annulation de spectacles et qu’il soit possible de combler un vide avec une programmation à des heures plus tardives.

Toujours pas de consommations

Notons que même si le territoire passera en zone orange le 31 mai, les consommations à l’intérieur ne seront toujours pas permises, puisqu’elles ne le seront qu’en zone jaune. « Pour les spectacles intérieurs, en temps normal, la consommation d’alcool était possible, car nous avons la section bar. Nous allons attendre de voir ce qui sera annoncé à cet effet en septembre », de préciser Mme Deschamps.

La Ville de Saint-Bruno rappelle aussi que plusieurs événements seront maintenus, dont la fête nationale, et plusieurs événements à l’extérieur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires