Exposition d’art au Vieux Presbytère de Saint-Bruno

Photo de Alexandra Vieille
Par Alexandra Vieille
Exposition d’art au Vieux Presbytère de Saint-Bruno
Le vernissage de l'exposition se tiendra le 23 octobre prochain. (Photo : Courtoisie)

Du 23 octobre au 27 novembre prochain aura lieu l’exposition Chercher à effacer la lumière par Annie Conceicao-Rivet au centre d’exposition du Vieux Presbytère

L’exposition

L’exposition se fera sur deux étages. « Au premier étage, je vais présenter de la recherche en art imprimé, donc en photo-gravure », explique Annie Conceicao-Rivet. Il s’agit d’une série de 26 photo-gravures que l’artiste à débuté en 2016. Ça sera la première fois qu’elle présentera les 26 images en même temps.

« Au rez-de-chaussée, c’est un recherche récente en sculpture où j’utilise beaucoup la lumière, il va y avoir l’utilisation de la lumière comme matériau, comme phénomène, que j’explore et que j’essaie de comprendre. Des sculptures où j’ai utilisé la lumière autant pour dessiner que pour révéler la matérialité des objets que je vais employer.  Il y aura assurément du néon, des objets en acryliques aussi », affirme Annie. Elle ajoute : « Il y a ce coté bien candide et enchanteur que je crois qui sera bien accessible et qui va faire que tout le monde va s’y retrouver. Il y a un côté ludique, graphique aussi. » En fait, « Place des phénomènes » est le titre donné à l’espace occupé par les sculptures. Cette exposition est spéciale pour Annie, « c’est une production exclusive. C’est la première fois que je vais présenter mes sculptures. »

Sous la plume de Anithe de Carvalho, historienne, enseignante et commissaire indépendante, ainsi qu’avec la collaboration de Stéphanie Simpson, illustratrice et designer graphique, un opuscule a été créé afin d’offrir un regard sur la démarche de l’artiste. « Je crois que l’expo va être assez dynamique, qui va beaucoup interpellé le spectateur par l’expérience. »

L’artiste

En 2022, elle poursuit sa recherche en sculpture grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts de Longueuil. Elle explorera la modélisation et l’impression 3D, ainsi que réalisation de systèmes d’éclairage aux fluorescents dans ses sculptures. À l’invitation de Productions Langues pendues, Conceicao-Rivet participera cet automne au Laboratoire de l’écrivaine et de l’écrivain sous le thème de la vulnérabilité des territoires. À partir de ses carnets de recherche, elle s’intéressera à la matérialité graphique du texte et des images qui habitent le corps de la page.

Dans la dernière année, ses œuvres ont été acquises par la Ville de Longueuil, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et plusieurs particuliers. Parallèlement à sa pratique, Conceicao-Rivet enseigne les arts visuels au collégial depuis 2017.

Le vernissage aura lieu le 23 octobre prochain à 13h.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires