Expédition de déchets radioactifs par la voie maritime du Saint-Laurent

Expédition de déchets radioactifs par la voie maritime du Saint-Laurent

« Le Bloc québécois s’oppose formellement à la décision de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) de permettre le transport de déchets radioactifs par la Voie maritime du Saint-Laurent. C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui au gouvernement Harper de casser cette décision arbitraire. Le Québec n’est aucunement responsable des déchets nucléaires de l’Ontario », a soutenu le porte-parole du Bloc québécois en matière de Ressources humaines et Développement social et député de Chambly – Borduas, Yves Lessard.

Le 4 février dernier, la CCSN a octroyé un permis à l’entreprise ontarienne Bruce Power Inc. pour le transport de seize générateurs de vapeur radioactifs usagés. Ces déchets nucléaires transiteront notamment par les Grands Lacs et le Saint-Laurent pour ensuite être acheminés vers la Suède, où ils seront recyclés.

 

« C’est en faisant fi des risques environnementaux pour l’écosystème riche et fragile du Saint-Laurent que la Commission canadienne de sûreté nucléaire a donné le feu vert à Bruce Power Inc. Or, le gouvernement conservateur nous a montré qu’il pouvait infirmer les décisions de la CCSN quand ça fait son affaire; rappelons-nous Chalk River. Nous exigeons donc qu’il intervienne une fois de plus auprès de la commission, cette fois pour défendre les droits du Québec, en suspendant le permis octroyé à Bruce Power Inc. Le gouvernement Harper doit reconnaître que les provinces qui ont fait le choix du nucléaire doivent aussi en assumer toutes les conséquences et traiter leurs déchets », a conclu Yves Lessard.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des