Ensemble vers un monde écoresponsable à Saint-Bruno

Ensemble vers un monde écoresponsable à Saint-Bruno
(Photo : Cybèle Olivier)

Avec l’appel de candidatures au comité consultatif en environnement et la nouvelle page Facebook Demain Saint-Bruno, les Montarvillois accélèrent la transition vers un monde écoresponsable.

Un texte de Cybèle Olivier

Jardins communautaires, ville nourricière, réfrigérateur collectif, plates-bandes potagères, Agriculture urbaine Saint-Bruno; voici des exemples qui prouvent que la Ville va de l’avant. « Tout le monde veut s’impliquer dans la cause environnementale, mais on ne sait pas tous comment le faire », a rappelé la conseillère du district 5 et responsable en environnement, Isabelle Bérubé.

Une manière efficace de faire sa part s’offre aux citoyens ce mois-ci. La ville a officiellement lancé un appel de candidatures pour se joindre au comité consultatif en environnement. Elle invite les citoyens, jusqu’au 25 juillet, à prendre part à ce grand mouvement interplanétaire et à être partie prenante du développement de la ville. Nul besoin d’être un spécialiste du domaine, il suffit d’être motivé. « Le comité se veut représentatif de la population. Ça prend toutes les tranches d’âges, des hommes, des femmes, des gens sur le marché du travail, des retraités, etc. », d’expliquer Isabelle Bérubé.

La ville insiste sur l’importance de la participation citoyenne et nous invite à remodeler nos milieux de vie. Sans hésiter, la conseillère soutient que les résidants sont déjà très actifs : « On a une population extrêmement sensible aux enjeux sur la protection environnementale. Une population très motivée, qui offre de son temps bénévolement. »

« Tout le monde veut s’impliquer dans la cause environnementale, mais on ne sait pas tous comment le faire. » – Isabelle Bérubé

D’ailleurs, une proposition citoyenne s’est fait remarquer au dernier conseil municipal. Une Montarvilloise suggérait à la Ville de devenir « amie des monarques », une idée appréciée de tous, selon la conseillère. « Je pense que c’est une excellente idée, d’autant plus qu’on est une ville nourricière, une des seules de la province! Donc, encourager les pollinisateurs à venir, c’est tout à fait pertinent », a-t-elle mentionné avec enthousiasme.

La force des réseaux

Des propositions comme celle entendue au conseil ne sont pas rares. « De plus en plus de citoyens se regroupent partout au Québec pour participer activement à une transition écologique positive», a affirmé au journal Stéphanie Paré, fondatrice de la page Facebook Demain Saint-Bruno. « Il n’y a qu’à voir sur Facebook les groupes comme écocitoyens Chambly, Demain Granby, Réseau écocitoyen de Saint-Lambert, Rimouski, etc. ».

En effet, les réseaux sociaux sont une plateforme inestimable de rassemblements et de partage. Les idées y pullulent et les masses s’y mettent en branle. « Le groupe Demain Saint-Bruno est un complément aux actions actuelles et futures. Il permet de sensibiliser, d’informer, de mobiliser les citoyens qui ont à cœur le développement durable et responsable de leur ville, tout en ayant envie de se regrouper pour échanger sur de nouvelles idées», a avancé la fondatrice. Ce groupe constitue entièrement une action citoyenne et n’est en aucun point relié à la politique municipale.

Le comité en environnement proposé par la ville est nécessaire, mais ce ne sont pas tous les citoyens qui y auront accès. D’après Stéphanie Paré, « les initiatives citoyennes sont rarement mises de l’avant même si elles sont nombreuses et positives, et le groupe sert justement à mobiliser les citoyens qui ont envie d’être actifs dans leur municipalité ».

De son côté, la conseillère Isabelle Bérubé croit que la page Facebook est « une bonne initiative » et souligne qu’il faut accélérer la transition.

Êtes-vous membres de Demain Saint-Bruno?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des