Enjeux des districts 7 et 8 de Saint-Bruno

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Enjeux des districts 7 et 8 de Saint-Bruno
Les opposants à l'implantation d'un crématorium proche d'un quartier résidentiel restent mobilisés. (Photo : archives)

Les districts 7 et 8 de Saint-Bruno ont une grande importance dans la municipalité, notamment parce qu’ils composent le centre-ville et le quartier industriel montarvillois.

Au cœur de Saint-Bruno, la pandémie a permis de réaliser l’importance des commerces locaux dans le tissus social de la ville. Certains ont dû déménager ou fermer complètement leurs portes, mais les citoyens semblent avoir continué à se rendre sur les rues du centre-ville, notamment pour y prendre un café ou encore simplement pour marcher et prendre de l’air. 

Outre l’enjeu des commerces, le district 7 voit de plus en plus de voitures tenter de contourner les autoroutes en empruntant ses rues, une habitude qui rend lesdites rues de moins en moins tranquilles. La solution de l’avenir sera-t-elle de réduire les espaces pour automobiles à l’avenir pour favoriser le transport actif, et du même coup, l’environnement?Cela reste à voir, dans une ville qui est souvent citée comme exemplaire au niveau environnemental. 

Les Montarvillois devront également tenter de choisir s’ils privilégient le développement de logements ou la conservation du patrimoine bâti à l’avenir. Le cas du 91 Rabastalière illustre bien ce paradoxe, alors qu’une résidence du milieu du siècle dernier pourrait être démolie pour faire place à des logements abordables. 

Toujours dans le septième district, la question de la rénovation de la caserne de pompiers, qui ne respecte plus les normes modernes des bâtiments de son type, sera à soulever auprès des membres du nouveau conseil afin de voir s’il est possible que le lieu soit remis au goût du jour. 

Côté développement, le Parc Rabastalière est également de ces sites dont l’avenir pourrait changer. C’est que le complexe sportif était initialement pensé pour être aménagé où se trouvent présentement les terrains de balle du parc, mais cette solution demeure incertaine. Les élus pourraient plutôt choisir de favoriser un site dans le district 8 pour installer leur nouvel espace d’activités de loisirs:le Parc Marie-Victorin, situé près du quartier industriel de Saint-Bruno. 

Le développement du quartier industriel sera un autre enjeu intéressant à surveiller dans le district 8, entre autres parce que Saint-Bruno a déjà des joueurs importants sur son territoire, mais en verra entrer d’autres comme Q-Scale, ou peut-être éventuellement BMR, si toutefois une transaction dans cette direction était acceptée par le conseil municipal. 

Finalement, dernier enjeu mais non le moindre: le crématorium de la Coopérative funéraire du Grand Montréal. La décision du dernier conseil, avec l‘aide du directeur général Vincent Tanguay, a été de négocier pour arriver à une solution satisfaisante des deux côtés, choix qui ne fait pas forcément le bonheur des citoyens du secteur, qui s‘étaient unis contre le projet. Ils plaidaient que le crématorium pourrait s‘avérer dangereux pour leur santé, chose qui sera peut-être mesurable dans le temps et que le prochain conseil devra surveiller de près, surtout que la Coopérative a l’option de construire une troisième cheminée à l’avenir pour ses fours crématoires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires