Enjeux des districts 5 et 6 de Saint-Bruno

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Enjeux des districts 5 et 6 de Saint-Bruno
Les districts 5 et 6 de Saint-Bruno. Photo: capture d écran)

Parcs, boisés, circulation automobile et sécurité routière sont au cœur des enjeux qu’ont à cœur les électeurs des districts 5 et 6 de Saint-Bruno.

Les deux districts sont voisins, au nord de la route 116, le district 5 étant tout juste à l’ouest du boulevard de Boucherville et le 6 sur les flancs du Mont-Saint-Bruno. 

Dans le district 5, les Montarvillois ont notamment accès aux lacs du Village et du Ruisseau. Cependant, la qualité de l’eau de ces deux lacs est de moins en moins bonne. Les élus du conseil municipal ont accepté de mettre de l’avant des solutions aux problèmes après des préparations qui ont duré près de 4 ans. Ces projets permettront de redonner une bonne qualité à l’eau de ces lacs, notamment en y intégrant des fontaines pour faire circuler l’eau ou en ajoutant des plantes autour des lacs. Ce dossier sera à surveiller pour assurer que la qualité des cours d’eau sera améliorée dans les prochaines années. 

Toujours dans le district 5, mais également dans le district 6, les citoyens sont de plus en plus exposés à une hausse de la circulation automobile. Le boulevard de Boucherville fait partie des artères où de plus en plus de véhicules se présentent depuis que les télétravailleurs procèdent à un retour progressif dans les bureaux. Or, les automobilistes tentent parfois de quitter le cœur de Saint-Bruno ou d’y entrer en prenant un détour par le district 6, sur la rue du Sommet-Trinité. Ce détour cause cependant des problèmes dans cette rue résidentielle, où la circulation devient également dense aux heures de pointe. 

Côté district 6, la question du stationnement dans les rues limitrophes du parc national a également fait couler beaucoup d’encre, notamment parce que le conseil municipal a pris la décision de mettre de côté une partie du projet pilote de vignettes nécessaires au stationnement dans les rues limitrophes aux entrées secondaires du parc national. Seuls quelques rues garderont une interdiction tous les jours jusqu’à la fin du projet pilote en janvier 2022. À cette date, il faudra voir quelle direction le conseil municipal prendra pour cet enjeu et si les résidants du secteur autant que les autres citoyens seront satisfaits. 

Finalement, le Boisé des Hirondelles, qui était censé accueillir des maisons de luxe avant que toute cette situation ne finisse par être saisie par la justice, n’est toujours pas complètement réglée et pourrait être intéressante à surveiller alors que le Boisé Sabourin sera finalement conservé plutôt que développé avec des maisons de luxe.

Quels enjeux vous préoccupent dans les districts 5 et 6?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires