En investissement la simplicité a bien meilleur goût

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
En investissement la simplicité a bien meilleur goût
Philippe Leblanc, Chef des placements à COTE 100 (Photo : courtoisie)

On a l’impression que le monde de la finance et de l’investissement est d’une grande complexité.

Il est certain qu’un investisseur peut rendre les choses particulièrement compliquées. Il suffit de mettre en place des stratégies d’options sur les actions pour que le niveau de complexité explose. D’autres essaieront de multiplier les transactions chaque jour, espérant tirer profit des tendances à très court terme dans des titres ou autres types de placements.

Quelques-uns réussiront en adoptant de telles stratégies, mais je crois sincèrement qu’à long terme, la simplicité en investissement battra à tout coup la complexité.
Le meilleur exemple est probablement Warren Buffett. Ce qu’il a réussi à faire depuis plus de cinquante ans tient de l’exploit. Néanmoins, sa stratégie est d’une simplicité déconcertante : acheter des titres de qualité à prix raisonnables et les conserver très longtemps.

Les meilleurs conseils en matière d’investissement tiennent aussi de la plus grande simplicité. Même si cela peut sembler simpliste, les plus sages conseils sont : être patient, ne pas précipiter ses décisions, rester discipliné.

Le monde de l’investissement et de la Bourse est effectivement complexe. Il est illusoire de croire que l’on peut en réduire ou éliminer la complexité en augmentant celle de son processus d’investissement. Je crois au contraire que la meilleure manière d’éviter de complexifier ce processus est de le ramener à sa plus simple expression.

Voici quelques façons d’y arriver :
– La plupart des investisseurs devraient investir dans des indices boursiers tels que le S&P 500 ou le S&P/TSX. Ceux qui ont les connaissances, le temps et la discipline nécessaires peuvent investir eux-mêmes dans des titres, mais ils devraient le faire à la façon de Buffett : en choisissant patiemment des titres de sociétés de qualité à bon prix, en les conservant à long terme et en diversifiant adéquatement leur portefeuille;
– Penser à long terme et accepter la volatilité de la Bourse à court terme;
– Faire abstraction de la politique, de la géopolitique et de l’économie;
– Ne pas tenter de faire de prévisions;
– Avoir des attentes de rendements réalistes : Buffett, probablement le meilleur investisseur des temps modernes, a réalisé des rendements annuels composés de près de 20 % pendant sa carrière – croyez-vous vraiment que 30 % est à votre portée? Le rendement historique de la Bourse, qui oscille autour 10 %, est un jalon plus adéquat;
– Rester présent en Bourse en tout temps et pour le long terme;
– Minimiser les coûts transactionnels, fiscaux et de gestion.
Pour réussir en Bourse, la difficulté ne réside pas dans la méthode à adopter; elle vient plutôt de la discipline, de la persévérance et de la patience requises pour l’appliquer rigoureusement pendant des décennies.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires