Ludovic Grisé Farand : élu conseiller jusqu’en 2021

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Ludovic Grisé Farand : élu conseiller jusqu’en 2021
Ludovic Grisé Farand, nouvel élu du district 4 à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : courtoisie)

Après s’être essayé à la politique provinciale en se présentant sous la bannière libérale, Ludovic Grisé Farand fait son entrée dans la politique municipale grâce à sa victoire ce soir aux élections partielles dans le district 4.

« Je prends ce résultat avec beaucoup d’humilité, même si le score est clair. Avant toute chose, je compte faire tout ce qui est en mon pouvoir pour apaiser l’atmosphère qui règne aujourd’hui à l’hôtel de ville. »

À 28 ans, Ludovic Grisé Farand sera le plus jeune des conseillers municipaux à Saint-Bruno-de-Montarville.

Sa victoire avec près de 363 voix d’avance sur Emmanuel Loeub lui donne toute la légitimité pour commencer son travail de conseiller. « Le taux de participation a été de 31 %, pour une élection partielle, c’est beaucoup. »

Pendant la campagne électorale, il avait indiqué aux Versants qu’il se présentait « d’abord pour aller aider à remettre la ville sur les rails, mais c’est aussi pour continuer mon projet Citoyen d’abord, projet dans lequel je recueille les idées, priorités et problèmes des citoyens afin de les régler ultérieurement ».

« Avant toute chose, je compte faire tout ce qui est en mon pouvoir pour apaiser l’atmosphère qui règne aujourd’hui à l’hôtel de ville. » – Ludovic Grisé Farand

Même s’il s’est présenté comme un candidat indépendant, le nouvel élu a reçu l’appui du parti d’opposition, l’Alliance municipale, qui n’avait pas présenté de candidat dans cette partielle. Malgré cette constatation, M. Grisé Farand a toujours affirmé que cela ne regardait que l’Alliance municipale et qu’il n’a pas reçu d’aide de leur part dans cette campagne.

Maintenant qu’il a les moyens de faire entendre sa voix au conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville, M. Grisé Farand voudra-t-il s’arrêter là? Il n’a jamais fermé la porte à se présenter en 2021 au poste de maire, mais cela ne semblait pas être le moment d’en parler ce soir. « Ma priorité, comme je l’ai dit, c’est de remettre de l’ordre au conseil municipal et de m’occuper du boisé de Tilleuls, du parc Rabastalière et de l’état des routes dans notre quartier. » Il termine en ayant un bon mot pour ses adversaires. « Je voudrais remercier mes adversaires, car ce n’est jamais facile de se présenter à une élection, et tous les citoyens qui m’ont fait confiance. »

Réaction des adversaires

Emmanuel Loeub, le candidat du Parti montarvillois, est arrivé deuxième avec un score de 212 voix, Ludovic Grisé Farand en a obtenu 575.
Le deuxième sur le podium a voulu souhaiter bonne chance à M. Grisé Farand : « J’ai quand même un bon feeling, c’est sûr que j’ai une petite déception, mais je sens également un certain soulagement parce que c’est un travail très exigeant. Le rôle que Ludovic va jouer ne sera pas évident et je lui souhaite de la patience pour ce qui s’en vient. »

Alain Dubois, avec 83 voix, obtien moins de 10 % des votes. « Personnellement, je réagis bien à ces résultats, étant donné le peu de temps que j’ai consacré à ma campagne sur le terrain, mentionne au journal Alain Dubois, qui arrive au 3e rang des candidats. C’est une victoire assez éloquente de la part de M. Grisé Farand. Par contre, je ne suis pas certain que ce soit le meilleur choix pour la ville de Saint-Bruno. Je n’ai pas l’impression que le climat au sein du conseil ira en s’améliorant avec son élection. Ça m’inquiète… Pour moi, la priorité demeure la ville de Saint-Bruno et ses citoyens, avant toute animosité partisane. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des