Éclosion de COVID-19 au Manoir Saint-Bruno

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Éclosion de COVID-19 au Manoir Saint-Bruno
Le Manoir Saint-Bruno connaît une éclosion de cas de COVID-19 depuis quelques semaines. (Photo : Frank Jr Rodi)

La COVID-19 s’est répandue à l’intérieur du Manoir Saint-Bruno. Une éclosion de cas aurait infecté quelque 35 résidents au cours des dernières semaines.

Les premiers cas sont apparus après la fin de semaine de Pâques.

« Oui, nous avons eu une éclosion, mais comme dans plusieurs autres résidences aussi. Il y a beaucoup d’éclosions en ce moment. Au moins, personne n’a été malade sérieusement. Les symptômes s’apparentent à ceux de la grippe : fatigue, toux… », explique le directeur général du Manoir Saint-Bruno, Bertrand Lalancette.

La Résidence des Bâtisseurs de Chambly, entre autres, a connu une éclosion au début du mois.

En entrevue avec Les Versants, Bertrand Lalancette évoque les rassemblements qui ont été autorisés par la santé publique pour les célébrations de Pâques. À la suite des sorties et des visites familiales, « 1 cas est apparu, puis 2, 3, 5, 10… », illustre M. Lalancette.

Ce que confirme l’une des résidentes, Lynne Gannon : « Tous les jours, on voyait les cas grimpés. »

Pour M. Lalancette, « autoriser les rassemblements, c’est ce que ça fait. Cette souche est plus volatile et les gens sont moins vigilants. Dès qu’ils se parlent sans masque, ils la contractent. Le contact n’a pas besoin d’être prolongé ».

« 1 cas est apparu, puis 2, 3, 5, 10… » – Bertrand Lalancette

La trentaine de personnes qui ont testé positif à la COVID-19 ont été isolées dans leur appartement de 7 à 10 jours. Jeudi, quatre d’entre eux sont sortis. Ce vendredi, sept autres résidents ont obtenu l’autorisation de reprendre une vie plus sociale. « Avec ceux qui sortiront samedi et dimanche, j’espère retrouver une situation normale dès lundi [2 mai]. »

Prévention

Pour prévenir d’autres cas et éviter le va-et-vient dans l’ascenseur, la salle à manger a été fermée jeudi. Plus de 400 repas sont servis tous les jours, rappelle M. Lalancette. Les loisirs de groupe ont aussi été mis sur pause. « Dès les premiers cas, nous avons séparé la salle à manger. Nous avons ajouté les plexiglas sur chaque table pour permettre à deux personnes de manger ensemble. Mais hier, nous l’avons fermée afin d’éviter la circulation », mentionne le directeur général.

Des règles que comprend Lynne Gannon. « J’approuve le fait qu’on prenne soin de nous. Ça évite que le virus se répande. »

Le journal a appris qu’un cas a été trouvé dans l’unité prothétique du Manoir. Celle-ci a été fermée complètement. Malgré le nombre de cas, personne n’a été envoyé à l’hôpital pour une situation aggravante. « La bonne nouvelle, c’est que les symptômes sont minimes, grippaux, poursuit Bertrand Lalancette. Les trois doses de vaccin ont eu leurs effets. » La quatrième dose sera administrée en mai.

Malgré cette éclosion, le Manoir Saint-Bruno est demeuré ouvert aux visiteurs. Cependant, la direction a demandé de restreindre les visites « le plus possible ». M. Lalancette précise : « Nos résidents qui ne sont pas malades peuvent se promener, sortir, recevoir de la visite. Nous voulons éviter que ce soit un confinement total, comme lors de la première vague. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires