Échos du conseil de Saint-Bruno

Par Marianne Julien
Échos du conseil de Saint-Bruno
(Photo : Archives)

Saint-Bruno-de-Montarville

Le conseil municipal s’est réuni lundi soir dans un cadre plutôt contenu, presque sans égard aux récents événements divulgués par le journal Les Versants.
Les élus de Saint-Bruno ont montré un conseil municipal somme toute calme malgré les nombreuses demandes des membres de l’opposition au maire afin de changer sa manière de gérer à l’hôtel de ville tel que divulgué par le journal Les Versants vendredi dernier.
« Je tiens à rassurer les citoyens, on a vraiment une volonté de travailler ensemble, il y a des choses qui ont été demandées, a dit la conseillère municipale Louise Dion. On avait entamé une négociation, on veut continuer à la faire, mais toutes les options sont encore sur la table, y compris un vote de blâme contre le maire. »
La plupart des élus ont profité de leur période d’intervention pour passer un message similaire.
Lors de la première période de question, un citoyen a déposé une pétition d’environ 50 signatures demandant une interdiction de stationnement sur la rue Eulalie Durocher entre le rang des Vingt-Cinq et les rues Jeanne Sauvé et Marie-Gérin Lajoie. Selon lui, depuis plusieurs années il y a une augmentation du nombre de véhicules stationnés de chaque côté de cette rue, qui est l’entrée principale du quartier.

« Je tiens à rassurer les citoyens, on a vraiment une volonté de travailler ensemble, il y a des choses qui ont été demandées. » – Louise Dion

« Par l’entremise de cette pétition, les citoyens se sont prononcés clairement sur la mise en place d’une interdiction permanente de stationnement du côté sud sur la rue Eulalie Durocher. Ce qui, aux yeux des citoyens, représente un compromis raisonnable pour l’ensemble des partis impliqués », a-t-il déclaré.
Un autre citoyen a fait part de son refus concernant le projet de maison de retraite de Cogir sur l’îlot Natrel, ainsi que la contestation de ses voisins qui sont concernés par le registre qui devait se tenir le 27 février prochain. On a appris par la greffière peu après que le registre a été annulé, Les Versants se pencheront là-dessus.
Travaux sur Montarville
La Ville a présenté l’avis de motion d’un projet de règlement décrétant des travaux de reconstruction des infrastructures de la rue Montarville entre la rue des Peupliers et le boulevard Seigneurial, qui résultera à un emprunt de trois millions de dollars sur 20 ans.
En 2018, un tronçon avait été refait sur Montarville entre les rues Beaumont et des Peupliers, et c’est ce tronçon qui est prévu l’été prochain.
Les travaux prévoient notamment la construction d’un débarcadère à l’école primaire de Montarville, une piste multifonction pour les piétons et les cyclistes, l’élévation de la traverse piétonnière sur le boulevard Segneurial entre la bibliothèque municipale et l’épicerie IGA, l’ajout d’abreuvoirs au lac du Village, etc.
Nouveaux règlements et arrivant
Le conseil municipal a également adopté le Règlement 2019-2 décrétant des dépenses pour des travaux de réparation et rénovation de divers bâtiments municipaux dont l’ancienne gare, le chalet Marie-Victorin, l’hôtel de ville, la maison Fournier, etc. pour un total de 475 000 $.
Le règlement 2019-3 qui prévoit la transition de l’éclairage de rue aux Diodes électroluminescentes (DEL) et le règlement 2019-4 qui interdira notamment la circulation des camions sur le rang des Vingt Cinq et la montée Montarville ont aussi été adoptés hier soir.
La Ville a également approuvé une promesse d’achat de la Société Gestion Saloxco inc., qui s’installera sur la rue Léo-Pariseau dans le parc industriel. L’implantation de cette entreprise représente un investissement de 3 000 000 $ et 100 nouveaux emplois.
Un conseil d’agglomération se tiendra ce jeudi, où les élus avaliseront ou non l’entente à intervenir entre l’agglomération de Longueuil et la Société d’économie mixte de l’est de la couronne sud (SÉMECS).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des