Échos du conseil

Par Marianne Julien
Échos du conseil
(Photo : Archives)

Saint-Bruno-de-Montarville

Le conseil municipal de Saint-Bruno s’est réuni en séance publique hier soir. Voici un résumé des faits saillants de cette assemblée qui a fait preuve, et où il a été mention, des tensions politiques.
Le sujet de l’heure parmi les interventions des élus et des citoyens était le climat politique de Saint-Bruno. Plusieurs citoyens ont effectivement adressé la question de la gouvernance et de la démocratie municipale au sein du conseil, tandis que les élus, de l’opposition ou du Parti Montarvillois, ont adressé une fois de plus la situation tendue qui règne à l’hôtel de ville.
Il y a notamment le conseiller Jacques Bédard qui a dit vouloir décerner un blâme au maire Martin Murray pour être à la base de la décision du directeur général de quitter la Ville de Saint-Bruno. « Les multiples ingérences et mauvaises prises de décision du maire ont amené à ma démission, ça c’est certain, mais pas juste la mienne », a-t-il déclaré.
Isabelle Bérubé a toutefois voulu détourner les joutes verbales du maire : « On ne va certainement pas faire avancer le conseil avec ce genre d’intervention qui vise le premier magistrat de la municipalité, nous devons travailler ensemble alors s’il-vous-plaît les coups bas ça suffit. »

« Nous devons travailler ensemble alors s’il-vous-plaît les coups bas ça suffit. » – Isabelle Bérubé

Caroline Cossette et Louise Dion ont aussi déploré le temps que le maire prend à répondre à leurs demandes concernant les changements au sein du conseil municipal.
Mais il semble que certaines de ces demandes aient déjà été adressées, puisqu’on a assisté au remplacement de trois élus du Parti Montarvillois par des membres de l’opposition à trois comités et commissions de l’agglomération de Longueuil.
La Ville a également créé le poste de directeur général adjoint performance organisationnelle qui sera assuré par Roger Robitaille, le directeur des finances de la Ville. Elle a également créé le poste de Chef de division finances et d’assistant-trésorier, qui sera occupé par Mme Amélie Fafard.
Culture et vie communautaire
Le conseil municipal a annoncé la deuxième édition du Festival jeunesse à Saint-Bruno, qui aura lieu du 9 au 13 juillet et du parc éphémère du 9 juillet au 18 août. Les activités se tiendront au même endroit cette année, soit à l’ancienne station-service Sonic et à la place du Village.
La Ville a également signifié son soutien au Club de la Fondation Richelieu à Saint-Bruno, en lui accordant 1600 $ pour la tenue de leur activité bénéfice au profit de la prévention du suicide le 28 mars prochain.
À savoir quand aura lieu l’adoption d’une politique de financement des organismes communautaires, politique attendue depuis plus d’un an déjà, le maire et le conseiller municipal Vincent Fortier n’ont pu donner de date précise. « Ça s’en vient », ont-ils seulement pu dire.
Urbanisme et environnement
Le conseil municipal a autorisé la création de comités de travail pour assurer la mise en œuvre de la Politique de l’habitation et de la Politique de ville nourricière. Selon Isabelle Bérubé il y aura plusieurs analyses et des recommandations sur les meilleures pratiques, mais aussi des projets comme des jardins communautaires, l’encadrement et la réalisation d’un projet-pilote d’agriculture urbaine, etc.
La Ville a également fait la présentation d’un avis de motion d’un projet de règlement qui aura pour effet d’interdire l’utilisation des néonicotinoïdes, un pesticide toxique pour la santé, en milieu urbain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des