Échos du conseil de Saint-Bruno

Échos du conseil de Saint-Bruno

La Ville a notamment autorisé le nouveau Festival jeunesse qui se tiendra en juillet.

Crédit photo : Archives

Saint-Bruno-de-Montarville

Le conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville s’est rencontré en séance publique le lundi 11 juin. Voici les faits saillants de l’assemblée.

La Ville a autorisé la tenue d’un nouveau festival à Saint-Bruno, il s’agit du Festival jeunesse, qui se tiendra du 10 au 14 juillet près de la Place du Village. Plusieurs activités prévues pour les jeunes se dérouleront sur ces quatre jours. Ce sera également le moment de présenter l’ébauche de la Politique jeunesse de la Ville.

Deux jeunes montarvilloises, qui siègent actuellement à la Tribune jeunesse, ont été nominées au sein du comité consultatif milieu de vie. Le conseiller municipal Vincent Fortier a expliqué que l’objectif était de donner une plus grande place aux jeunes sur les autres comités que la Tribune jeunesse.

Le conseil municipal a également autorisé deux demandes de subventions aux gouvernements supérieurs. L’une, s’adressant au ministère des Affaires municipales et de l’Organisation du territoire du Québec, est pour la réfection du terrain de pétanque et l’ajout de deux terrains de shuffleboard au Club de l’âge d’or.

L’autre demande au gouvernement fédéral une subvention pour rendre le Chalet des Aviateurs accessible aux personnes à mobilité réduite par l’ajout de portes automatiques et d’une toilette adaptée. La demande de subvention peut couvrir jusqu’à 65 % du coût de 30 000 $ relié à ce projet.

Contrats et ententes

Dans la foulée du nouveau règlement sur la gestion contractuelle, permettant aux fonctionnaires de la Ville d’octroyer des contrats de gré à gré jusqu’à 49 999 , 99$, la Ville a présenté pour la première fois la liste des contrats de 25 000 $ à 49 999,99 $. Ce sont généralement des commandes auprès de fournisseurs.

La Ville a également renouvelé l’entente avec l’organisme Mille et une rues pour les services de la travailleuse de rue sur le territoire de Saint-Bruno. Celle-ci, au coût de 29 579 $ se prolonge du 1er juillet au 31 mars 2019.

Développement

L’entreprise ISAAC Instruments, qui avait fait une promesse d’achat sur deux lots dans l’Écoparc industriel de Saint-Bruno en mars, fait finalement l’acquisition d’autres lots. Le conseiller municipal Martin Guevremont a expliqué qu’un milieu humide se trouvait sur le terrain que l’entreprise avait initialement acheté, elle a donc acheté les lots adjacents, sur lesquels elle avait déjà une option d’achat, afin de construire le plus rapidement possible.

Le conseil municipal a adopté le Second projet de règlement relatif aux usages conditionnels URB-UC2018. Cette résolution permet notamment d’exercer l’usage d’une super-clinique dans la zone au coin du boulevard Clairevue et de la rue Marie-Victorin.

Pour le projet de développement visé par le Projet particulier d’urbanisme (PPU) des Promenades, la Ville a maintenant un protocole d’entente avec le propriétaire du terrain adjacent aux Promenades Saint-Bruno afin de lui permettre de réaliser des études, plans et devis nécessaires.

Louise Dion a soulevé le point que sur les 15 milieux humides se trouvant sur ce terrain, seulement trois seront sauvés, remettant en cause le Plan de conservation des milieux humides.

Le maire assure toutefois que selon des études réalisées, les milieux humides qui seront « sacrifiés » n’étaient pas viables à long terme et ne représentaient pas une grande superficie, alors que plus de 95 % de la superficie des milieux humides était sauvée. Ultimement, c’est au ministère de l’Environnement que reviendra la décision.

Finalement, le conseil municipal a présenté le projet de règlement dotant les élus municipaux d’un nouveau code d’éthique et de déontologie. Il devrait être adopté à la prochaine séance.