Du ski parascolaire

Du ski parascolaire

Des élèves de l’École primaire Albert-Schweitzer sortent à la station Ski Saint-Bruno. (Photo : Frank Jr Rodi)

École Albert-Schweitzer

Tous les vendredis, une quinzaine d’élèves du service de garde de l’École primaire Albert-Schweitzer se regroupent et vont à la station Ski Saint-Bruno. Sorte de 4 à 6 à la montagne.

Sophie Martel, monitrice de ski et maman bénévole, explique le concept : « C’est mon idée d’accueillir des groupes-écoles à la station. J’ai proposé l’idée à l’équipe-école, ici, à Albert-Schweitzer, et on m’a dit qu’il y avait une opportunité avec le service de garde. »

« C’est de créer un sentiment d’appartenance à l’école. » – Sophie Martel

Des skieurs divers

Les enfants qui sont inscrits à l’activité en profitent pour s’améliorer en ski. « Il y a différents types de skieurs. Certains partent de zéro et sont débutants. Mais il y a aussi des intermédiaires, qui en profitent pour peaufiner leurs techniques de ski, et d’autres plus avancés », mentionne Sophie Martel.

Tous les vendredis de la saison de ski, un autobus navette vient chercher les enfants à l’école et les conduit à la montagne. Les coûts de transport sont chargés aux parents. « C’est un tarif spécial », affirme Mme Martel.

Cependant, les parents ne font pas qu’assumer les frais. Certains d’entre eux, tout près d’une dizaine, aident au bon fonctionnement de l’activité bénévolement. Quelques-uns partent de l’école, d’autres vont rejoindre le groupe à la montagne. « Il y a des parents qui se sont découvert une nouvelle passion et skient maintenant avec leurs enfants! » avance la monitrice de ski.

Mais au-delà du sport et de l’activité physique, Mme Martel voit aussi un autre aspect positif à cette sortie. « Pour moi, c’est de créer un sentiment d’appartenance à l’école, dans le plaisir. C’est aussi l’occasion d’explorer la municipalité, la montagne, et ça permet de participer à une activité hors de l’école. »

Témoignages

Lors de la visite du journal Les Versants, ils étaient 16 jeunes âgés de 8 à 12 ans à attendre l’autobus; 10 garçons, 6 filles. Pour les Janelle, Laurent, Justin, Joseph, Noémie, Sofia, Édouard, Antoine, Loïc et tous les autres, l’idée de Sophie Martel est une opportunité pour s’améliorer. Tous s’accordent pour dire qu’ils aiment le ski : « Ça me permet d’apprendre de nouvelles techniques », souligne Loïc, quelques secondes avant de monter dans l’autobus jaune. « Toute ma famille élargie fait du ski; il y a longtemps que je voulais essayer », de noter Noémie. Pour Laurent et Janelle, frère et sœur qui s’adonnent au ski depuis quelque temps déjà, « c’est une chance pour s’améliorer ».

À l’École Albert-Schweitzer, Geneviève Saucier est responsable des activités parascolaires depuis près de 20 ans. Les choix sont variés, selon les années, et selon la disponibilité des locaux : yoga, sciences, anglais, cuisine et recettes, cours de gardiens avertis, chorale, sports (soccer, tennis…). « Pour le ski, c’est une première, confirme-t-elle. C’est intéressant parce que ça se déroule hors de l’école et ça permet d’utiliser la montagne, juste à côté. »

Selon elle, sans les parents bénévoles, l’activité n’aurait pas pu avoir lieu. « Nous sommes chanceux, parce que sinon, nous n’aurions pas pu l’offrir. Parmi les adultes bénévoles, certains s’assurent que les enfants s’habillent chaudement, quelques-uns les accompagnent au service de location d’équipements, alors que d’autres sont destinés à demeurer sur place s’il y a des parents retardataires à la fin de la journée. »

Le concept pourrait faire des petits… Geneviève Saucier et Sophie Martel annoncent que déjà, d’autres écoles s’informent sur cette activité de ski parascolaire.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous de cette initiative?

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des