Division sur le complexe sportif

Par Marianne Julien
Division sur le complexe sportif
(Photo : Archives)

Complexe multisport

La Ville de Saint-Bruno est prête à prendre le pouls de la population sur le projet de complexe sportif; pourtant, son emplacement ne fait pas encore l’unanimité.
Pour Martin Murray, maire de Saint-Bruno, le projet du complexe sportif prend forme, mais n’est pas encore au point, de là la nécessité d’une consultation publique. Celle-ci servira à prendre le pouls des associations et de la population sur les installations qu’elles désirent. « On est rendus à l’étape de l’analyse des besoins, informe-t-il. On part d’un a priori comme quoi on a besoin d’une nouvelle piscine, mais il y a aussi d’autres besoins possibles; donc là, on demande aux citoyens ce qu’ils veulent. »
La consultation publique se tiendra sur deux jours. Le 9 mai, ce seront les associations sportives qui seront consultées, et le 10 mai, ce sera au tour des citoyens. « On sent que les besoins ne seront pas les mêmes entre les équipes sportives et les particuliers », justifie le maire. Il y aura un sondage accessible en ligne à partir du 11 mai.
Rappelons qu’un comité consacré au complexe sportif avait été créé par la Ville cet hiver afin d’analyser ses besoins en infrastructures, tout en s’inspirant des pratiques des autres municipalités.

Terrains de baseball sacrés

Le maire est au courant que l’emplacement du complexe sportif au parc Rabastalière ne fait pas l’unanimité : « L’objectif, c’est de garder le baseball à Saint-Bruno, et les terrains, on va pouvoir les mettre dans le parc Marie-Victorin, où il y a déjà tous les équipements estivaux. »

« Ça va se faire dans le respect et au final, je garantis que les gens vont être contents avec le complexe sportif et que ça va être bénéfique pour la ville. » – Martin Murray

Le conseiller municipal Joël Boucher prie la Ville de considérer d’autres endroits afin de ne pas sacrifier le baseball à Saint-Bruno. Il précise : « Si on veut mettre les terrains de baseball dans le parc Marie-Victorin, pourquoi ne pas y mettre plutôt le complexe sportif. Chose certaine, c’est qu’on ne détruit pas un espace récréatif quand déjà l’offre ne suffit pas à la demande. Le baseball est en expansion, plusieurs équipes sont obligées de jouer à l’extérieur. »
Marilou Alarie, conseillère municipale, renchérit : « Je pense que nous ne sommes pas les seuls à vouloir ça. Quand nous lisons les médias sociaux, c’est évident que les gens veulent le complexe sportif ailleurs. Mais ce n’est pas parce que nous ne le voulons pas à cet endroit que nous ne voulons pas le projet. »
Le maire considère toutefois que d’autres localisations ne pourront pas être aussi accessibles : « Il faut être logique, si on met le complexe sportif dans le champ, personne ne va y aller. L’objectif, c’est qu’il soit accessible à pied et en vélo, pour encourager les saines habitudes de vie. »
Toutefois, les élus saluent la décision de la Ville de tenir une consultation publique en mai. « Ce que j’apprécie de tout ça, c’est qu’il va y avoir une consultation publique, alors qu’il ne devait pas y en avoir au départ », ajoute Marilou Alarie.
Ceux-ci vont s’assurer de proposer d’autres avenues à la Ville et aux citoyens: « On va être là pour défendre les autres idées et montrer qu’on peut faire gagnant-gagnant sans toucher aux terrains de baseball, affirme-t-elle. C’est sûr que si on ne propose pas d’autres alternatives, les gens font se résigner, parce qu’ils en veulent, un complexe sportif. »
Le maire croit que la Ville pourra passer par-dessus les obstacles par rapport à l’emplacement du complexe sportif. « Pour moi, le blocage n’est pas si important que ça, on va réussir à passer par-dessus, comme pour les carrefours giratoires qui, aujourd’hui, font l’affaire de tout le monde. Ça va se faire dans le respect et au final, je garantis que les gens vont être contents avec le complexe sportif et que ça va être bénéfique pour la ville. »
Martin Murray estime que d’ici la fin du mois de juin, le comité aura une bonne idée sur le projet et pourra passer aux plans et devis dès l’automne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fleurette Leblanc
Fleurette Leblanc
11 mois

C’est certain que le Centre ville est essentielle.Imaginez aller porter dans le champ votre enfant pour un cour en prenant au moins 15 minutes et retourner le chercher 1 heure plus tard en refaisant le trajet et ça en polluant.
Comme les joueurs de baseball sont tous des adultes et viennent en partie de l’extérieur Marie Victorin est parfait car près de l’autoroute.
Pensez aussi aux étudiants de l’Ecole Mont Bruno qui pourront le faire a pieds ,les gens âgés qui ne conduisent plus ,les enfants.