Districts 1 et 2 à Saint-Bruno : deux candidats sortants

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Districts 1 et 2 à Saint-Bruno : deux candidats sortants
(Photo : Archives)

Les candidats des districts 1 et 2 expliquent leur implication et ce qu’ils priorisent pour leur district.

District 1

Louise Dion (Citoyens d’abord Saint-Bruno – Équipe Grisé) est la candidate sortante du district 1. Candidate indépendante après avoir quitté l’Alliance municipale (un parti qui n’existe plus), elle rejoint les rangs de l’équipe de Ludovic Grisé Farand parce que « lorsqu’il m’a approchée et qu’il m’a présenté l’équipe autour de lui, je me suis dit pourquoi pas un autre mandat? J’ai encore beaucoup à offrir. J’ai eu une grande satisfaction à mon premier mandat de travailler avec les citoyens. Ce que je souhaite dans le district 1, c’est d’avoir un nouveau parc intergénérationnel à livrer aux citoyens. Actuellement, il n’y a que le parc Joliette. Il faut aussi des espaces verts bien animés. » La circulation, la vitesse dans les rues, ou encore mettre de l’avant la création d’un centre sportif en dehors du parc Rabastalière, sont d’autres priorités pour la candidate sortante. La conseillère sera à la retraite dans un avenir très proche. « J’aurai encore plus de temps à consacrer à mes dossiers au bénéfice de la Ville. »

Louise Dion

Julien Racicot (Ensemble Saint-Bruno) est le candidat d’Isabelle Bérubé dans le district 1. Paralysé des épaules aux orteils, ce dernier souhaite prioriser dans sa Ville les enjeux d’accessibilité, au sens large du terme. « Je m’implique socialement avec la Fondation Adapte-toit, que j’ai fondée. Quand Vincent Fortier m’a approché pour être candidat, j’ai accepté. » La sécurité des piétons sur les grands axes, en revoyant les limitations de vitesse, relier les pistes cyclables entre elles, instaurer des traverses piétonnières avec bouton de signalisation, ou encore l’installation de jeux d’eau à accessibilité universelle au parc Joliette sont d’autres éléments qu’il souhaite mettre en place dans son district s’il est élu. Quant à son handicape, il le voit plus comme « une force qu’une faiblesse. J’ai été capable de redéfinir ma vie à 18 ans après mon accident, cela montre toute ma capacité de résilience ».

Julien Racicot
District 2

Vincent Fortier (Ensemble Saint-Bruno) est le candidat sortant du district 2. Avec la cheffe de son parti et candidate à la mairie, Isabelle Bérubé, il a quitté le Parti montarvillois dans la dernière année afin de se présenter dans cette nouvelle campagne. « J’ai apprécié mon premier mandat. Je pense avoir apporté une contribution positive aux citoyens de mon district et au sein du conseil municipal. Je me représente aussi parce que j’aime ma ville. » Une de ses principales fiertés est d’avoir réussi à maintenir ouvertes, l’hiver dernier, les trois patinoires du district. « Il y a eu aussi l’ajout de deux modules de jeux dans deux grands parcs, dont un avec une accessibilité universelle. » Ce qu’il aimerait mettre en place si on lui accorde un nouveau mandat, c’est d’améliorer les infrastructures du district. « Il est aussi nécessaire d’améliorer la mobilité, de réviser les circuits des corridors scolaires et de s’assurer que l’hiver, le secteur soit bien déglacé. Je continuerai à être présent et disponible auprès de mes citoyens. »

Vincent Fortier

Jean-Claude Boyer, candidat du district 2 dans l’équipe Citoyens d’abord Saint-Bruno – Équipe Grisé, explique sa candidature sur la liste Citoyens d’abord à la suite des multiples foires d’empoigne qu’il pouvait voir aux séances du conseil municipal. « Mes fonctions ont toujours été orientées vers le service public. Je n’ai pas accepté de voir Saint-Bruno se faire ridiculiser à cause du peu de respect qu’il y avait entre les élus. » En ce qui concerne son district, il veut, s’il est élu, « ramener les familles dans les parcs. J’ai remarqué qu’il n’y avait pas de tables de pique-nique.En mettre permettrait aux aînés, aux familles de se réunir ». Il souhaite, d’autre part, y proposer des terrains éclairés afin de « maintenir des activités sportives ». Il aimerait aussi que son district, comme toute la ville, soit desservi par un autobus électrique qui serait gratuit. Quant au futur complexe sportif, il aimerait le voir au parc Marie-Victorin, mais « cela sera à la population d’en décider ».

Jean-Claude Boyer
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires