Des véhicules d’urgence verts

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Des véhicules d’urgence verts
De plus en plus de véhicules d'urgence risquent d'être verts dans les prochaines années. (Photo: archives)

Alors que Demers Ambulances inaugurait avec La Compagnie Lion Électrique la première ambulance électrique, coup d’œil sur la transition vers les énergies vertes dans les services d’urgence de nos villes.

À Saint-Bruno, c’est la CETAM qui se charge du transport par ambulances lorsque des appels sont logés au 911. Questionnée à propos d’une éventuelle transition vers des véhicules plus verts, la Coopérative répond que « cela fait intrinsèquement partie de nos valeurs, de notre vision! Nous sommes une coopérative qui pèse sur l’accélérateur vert! » En se détournant des énergies fossiles, la CETAM pourrait réaliser des économies sur la somme annuelle de 1,3 millions de dollars qu’elle dépense en carburant, autant au niveau de l’essence que du propane, pour ses 53 ambulances et 15 véhicules de service. 

Tandis que la CETAM est une coopérative qui n’est pas gérée par l’État, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) doit pour sa part avoir l’aval de la Ville de Longueuil avant de pouvoir procéder à des changements dans la composition de sa flotte de véhicules.

200 km

C’est l’autonomie par recharge de l’ambulance électrique

Au niveau des services de police et de sécurité incendies de Longueuil, le responsable aux affaires publiques de la Ville, Hans Brouillette, indique que depuis 2012, sur les 684 véhicules achetés pour les services d’urgence, 126 étaient hybrides ou électriques. M. Brouillette indique que la plupart sont  des voitures réservées au personnel administratif et non des véhicules d’intervention, mais qu’il n’a pas de statistiques à ce sujet pour confirmer la chose.

Selon les informations données durant le point de presse du 13 octobre par Lion et Demers, les ambulances auront une autonomie de 200 kilomètres par recharge électrique. La CETAM estime que ses véhicules parcourent d’ailleurs 200 kilomètres quotidiennement sur les routes de la région. La transition du carburant vers l’électrique devrait permettre de réaliser des économies de 80% sur l’énergie et de 60% sur les coûts d’entretien. 

Que pensez-vous de la transition des véhicules d’urgence vers des options électriques ou hybrides?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires