Des stations de ski ouvertes mais inquiètes

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Des stations de ski ouvertes mais inquiètes
Station de Ski St-Bruno (Photo : archives)

Les stations de ski obtiennent le feu vert avec des mesures sanitaires bien définies pour ouvrir leur station cet hiver aux amateurs.

La station ski St-Bruno comme toutes les stations de ski du Québec attendait la nouvelle depuis déjà plusieurs semaines. Elle peut maintenant se préparer à rouvrir, mais à quel prix.

L’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) et ses 75 stations ont reçu le feu vert pour compléter leurs préparatifs en vue de la saison de glisse 2020-2021. Les stations du Québec devront respecter en tout point les recommandations de la Santé publique, en fonction de la couleur de leur zone d’alerte, afin d’assurer en priorité la sécurité des amateurs de sports de glisse et du personnel des centres de ski.

En zone rouge, la station Ski St-Bruno devra largement restreindre ces services qui lui permettent d’assurer sa viabilité. « La bonne nouvelle, c’est qu’il y aura du ski cet hiver, mais il y a toute une différence entre être une station de ski dans une zone orange ou rouge. L’écart est énorme. En zone orange nous pourrions fonctionner presque normalement. En zone rouge nous perdons ce qui fait l’idendité de notre station », explique Michel Couture, directeur général de Ski St-Bruno.

En effet la station accueil l’une des plus grosses écoles de ski au Canada, mais avec les mesures de la santé publique, il n’y aurait ni cours, ni location, ni vente d’équipement, ni ouverture d’espace de restauration fermé et enfin une baisse de 75 % du nombre de places dans les remontés mécaniques. « C’est une onde de choc. C’est vraiment un problème pour nous. Cela coupe nos revenus de beaucoup. Il faut que les choses changent. On ne peut pas permettre l’Halloween dans un sens et ne pas permettre aux plus jeunes d’aller skier alors qu’ils sont couverts des pieds à la tête.»

Ski St-Bruno accueille 30 000 élèves chaque année, ce qui procure à l’entreprise, avec la location d’équipement liée à l’école et les à-côtés, une source de revenus principale.

« Les autorités se sont penchées minutieusement sur les spécificités de l’industrie et les réalités opérationnelles propres aux stations de ski. Le travail d’analyse a été exceptionnel. Le succès de notre saison passe maintenant par l’adhésion à ces mesures par les stations, bien sûr, mais aussi par nos visiteurs », indique quant à lui Yves Juneau, président-directeur général de l’Association des stations de ski du Québec.

Soulignons que les mesures édictées pour le Québec s’inscrivent dans un mouvement mondial qui vise à permettre aux adeptes de sports de glisse de pratiquer leur activité l’hiver prochain. Que ce soit ailleurs au Canada, aux États-Unis ou en Europe, les grands pays où l’on pratique les sports d’hiver ont tous autorisé l’ouverture des stations de ski sur leur territoire la saison prochaine.

Craintes financières

D’un point de vue d’affaires, les mesures sanitaires auront un impact significatif sur les frais d’exploitation des stations en plus d’affecter grandement leurs revenus. Celles-ci ne comptent pas seulement sur les revenus de billetterie pour assurer le succès d’une saison. L’impact du plan sanitaire sur les revenus d’une station de ski en zone rouge sera majeur puisque les services de location d’équipements et les écoles de ski ne pourront être en opération.

« Nous outillons nos membres pour faire face à la situation afin d’assurer la santé et la sécurité de tous, tout en offrant une expérience agréable aux skieurs. D’ailleurs, une vaste campagne de sensibilisation est en préparation par l’Association pour encourager les clients et le personnel en station à observer les consignes sanitaires de la prochaine saison », précise M. Juneau.

Mais si ces mesures ne sont pas modifiées, M. Couture ne voit pas comment il pourrait même s’approcher d’un seuil de rentabilité pour son entreprise. « L’enjeu ici est de ne pas faire un déficit trop important. »

L’organisation de Ski St-Bruno a déjà commencé à plancher sur les mesures à mettre en place pour cette saison hivernale et ne baisse pas les bras. « Vous savez, on est dans le ski depuis 50 ans! » de conclure M. Couture.

Ski St-Bruno assure que les abonnements de saison seront privilégiés, et que l’achat des billets en ligne le seront aussi. Les personnes se présentant sur le site risquent de ne pas y avoir accès s’il ne reste plus de place. En effet, la capacité de la station sera limitée en un nombre de skieurs qui n’a pas encore été déterminé.

D’autre part, les skieurs devront arriver avec leur équipement.

Les mesures de restriction

Parmi les diverses mesures mises en place, la Santé publique souhaite qu’un registre des visiteurs soit tenu quotidiennement.

Il est recommandé aux skieurs de :

• s’informer à l’avance des mesures et consignes sanitaires mises en place par la station.

• acheter les billets de ski à l’avance sur le site internet de la station ou sur boutique.maneige.ski.

• porter un couvre-visage en tout temps que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

• respecter le code de conduite en montagne.

• respecter la distanciation de 2 mètres dans tous les lieux fréquentés par les skieurs et planchistes;

• Port d’un cache-cou ou d’une cagoule couvrant le nez et la bouche à l’extérieur pour tous les visiteurs de 3 ans et plus;

• Lavage des mains fréquent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires