Des projets de grandeur pour la collectivité

Par Marianne Julien
Des projets de grandeur pour la collectivité
Le Défi famille en forme fait partie des projets déposés qui sollicitent une bourse. (Photo : archives)

Mercredi dernier, le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’est de la Montérégie présentait plus d’une trentaine de projets d’économie sociale qui ont été déposés sur ce territoire dans le cadre du programme Bourse d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC).

Dix-huit de ces projets se trouvent sur le territoire de l’agglomération de Longueuil et de la MRC de la Vallée-du-Richelieu.

On trouve, par exemple, le Défi familles en forme, de la Grandbasiloise Danielle Arsenault, qui a pour mission d’encourager les jeunes de la Montérégie et leur famille à être plus actifs en leur permettant de participer à un événement de course à pied au sein de leur communauté. Les sommes demandées serviront à l’achat de divers équipements, à la modification du site Web et à la production d’une vidéo promotionnelle.

Le Longueuillois David Miljour propose quant à lui une salle d’exposition graffiti et de la sous-culture afin de sensibiliser les communautés sur l’art visuel émergent ainsi que sur le statut d’artiste professionnel des graffeurs. Selon lui, à la suite de la conception de la salle d’exposition multifonctionnelle, l’élaboration de nouveaux programmes culminera sur des séances de cours en art visuel, en expositions professionnelles et amateurs et l’émergence d’artistes de la sous-culture.

18

C’est le nombre de projets d’économie sociale déposés dans le secteur.

L’organisme Métiers & Tradition a comme projet de se moderniser, de suivre un virage technologique. Au dire de Lucie Gauthier, avec des outils performants, l’organisme pourra donner une plus grande visibilité aux artisans, faciliter les rencontres, interculturelles et intergénérationnelles, et toucher un public plus large, etc.

Le directeur général de la radio FM 103,3, Éric Tétreault, souhaite produire et diffuser du contenu touristique dédié à la Rive-Sud (Montréal) afin de « faire découvrir l’offre touristique de cette région par l’entremise de ceux qui y habitent et connaissent le mieux ses différents centres urbains, ses attraits, ses secrets bien gardés ».

Encore dans l’agglomération de Longueuil, Annie Nepveu a envie de déployer le projet Dis-moi, une plateforme d’échanges qui a pour mission de discuter de bien-être et démystifier la santé mentale auprès des jeunes de 12 à 17 ans, de briser leur isolement et fournir aux écoles un portrait précis du bien-être de leurs étudiants, et ce, dans des écoles de la Montérégie.

Finalement, Linda Bossé voudrait démarrer Agir ensemble pour le développement des enfants, un organisme d’économie sociale qui vise à promouvoir un lien d’attachement sécurisant, l’accompagnement et la valorisation des habiletés des parents ainsi que la stimulation du langage chez les enfants 0-8 ans.

D’autres projets ont également cours à Boucherville et dans d’autres villes de l’agglomération.

À vous de choisir

Afin de soutenir les projets et les entreprises, la population est invitée à se rendre sur la plateforme Internet de La Ruche, jusqu’au 9 juin, afin de voter pour son projet coup de cœur.

Le programme des BIEC Montérégie offrira plus de 210 000 $ en bourse pour l’appel de projets en cours et donnera l’occasion aux entrepreneurs collectifs de la Montérégie d’obtenir jusqu’à 10 000 $ pour réaliser leurs projets d’économie sociale. (MJ)

Question aux lecteurs : Quel est votre projet coup de cœur?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des