Des paramédicaux de la Montérégie figurent parmi les meilleurs au monde

Des paramédicaux de la Montérégie figurent parmi les meilleurs au monde

Taux de succès enviable dans les cas d’arrêts cardiorespiratoires

Pas moins de 27 paramédicaux de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) ont récemment été décorés pour l’excellente qualité de leurs soins lors d’interventions en cas d’arrêts cardiorespiratoires (ACR). Leurs résultats rencontrent les plus hauts standards internationaux.

Plusieurs vagues de remise d’épinglettes distinctives et de diplômes honorifiques ont eu lieu en décembre et janvier, au terme d’une réévaluation de leurs interventions par le docteur Dave Ross, directeur médical – Montérégie pour la CETAM depuis 1999. Ce dernier revoit notamment chacun de leurs rapports, analyse le dossier médical de l’hôpital où le patient a été transporté et établit un « taux de réanimation sans séquelles neurologiques ».

« On fait une super bonne job, commente le Dr Ross. Au début des années 2000, on obtenait en moyenne 11 % de succès en réanimations, et 90 % d’entre elles ne laissaient pas de séquelles neurologiques. Présentement, le taux de succès figure à 36 %, plusieurs des cas ne laissant pas non plus de dommages. La Ville de Seattle, aux États-Unis, un modèle international pour tous, maintient un taux de 39 %. C’est ce qu’on vise.»

Toujours meilleurs

Directeur général de l’entreprise privée basée à Longueuil, Jean-Charles Boily étaient aux anges lorsque joint par le Rive-Sud Express.ca, partenaire du journal Les Versants. « Je ne peux pas dire à quel point je suis content et touché. C’est tellement valorisant!, a-t-il lancé d’entrée de jeu. C’est un privilège pour nous tous de savoir que des vies ont été sauvées, qu’on a donné la chance à des gens de se remettre sur pied et de continuer sur une belle lancée. »

Bien que le métier ait parfois mauvaise presse, M. Boily insiste sur la solide expérience des 330 paramédicaux et l’accent mis sur la constante évolution de leurs pratiques. « En cas d’ACR, tout est crucial : le professionnalisme, la rapidité, les connaissances. Chaque seconde compte. Et nos employés sont très bons là-dedans », ajoute M. Boily, qui compte bien faire grimper les résultats pas à pas.

La CETAM, c’est 330 employés, dont 70 femmes, 60 000 appels par année et un territoire qui s’étend de Rigaud à Saint-Bruno-de-Montarville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des