Des lectures de pièces de théâtre virtuelles

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des lectures de pièces de théâtre virtuelles
Les membres du Théâtre Saint-Bruno Players qui ont assisté à la lecture virtuelle du 1er avril. (Photo : courtoisie)

Théâtre Saint-Bruno Players

Confinés à l’intérieur à cause de la pandémie de la COVID-19, des membres du Théâtre Saint-Bruno Players ont commencé à se rejoindre virtuellement pour des lectures de pièces de théâtre.

Pendant que les membres du Théâtre Saint-Bruno Players se voient dans l’obligation de rester à la maison en confinement, certains tentent de joindre l’utile à l’agréable. C’est le cas pour quelques comédiens de la troupe anglophone. « [Puisque nous avons] annulé notre pièce Cliffhanger, nous avons commencé une série de lectures virtuelles », déclare David McCallum.

Une première de ces lectures a eu lieu le 1er avril, et une suivante le 8 avril. Le groupe prévoit renouveler les rendez-vous en ligne. « À la suite du succès de la première lecture, on prévoit répéter l’expérience chaque mercredi [que durera] la crise de la COVID-19 », affirme David McCallum.

« Quinze membres de la troupe ont participé [à cette lecture virtuelle] avec beaucoup d’humour! Une soirée dont on se souviendra! » – David McCallum

Ces rencontres, organisées en soirée sur la plateforme Zoom, ont lieu tous les mercredis depuis le début du mois. Ces séances de lectures sont ouvertes aux membres anglophones et bilingues de l’organisme culturel.

La première de ces lectures a été consacrée à la pièce Skinflick, de Norm Foster, un dramaturge que le Théâtre Saint-Bruno Players adapte fréquemment. « Quinze membres de la troupe ont participé [à cette lecture virtuelle] avec beaucoup d’humour! Une soirée dont on se souviendra! », témoigne David McCallum. La deuxième séance a été consacrée à Unnecessary Farce, de Paul Slade Smith. Ils étaient alors plus d’une vingtaine à se voir sur écran.

Pour les comédiens concernés, ces lectures virtuelles représentent un moyen intéressant et efficace de se rencontrer tout en respectant les demandes de distanciation sociale. « C’est la façon sociale acceptable que nous avons trouvée. »

Mais ce sont aussi des rendez-vous qui ont leur importance pour l’esprit de famille du groupe. « Oh oui c’est très important!, clame David McCallum, quand on lui pose la question. En été,les membres ont pris l’habitude de se réunir depuis une dizaine d’années dans une maison avec de la bouffe et du vin. Nous lisons des pièces lors de ces rencontres; c’est comme ça que nous sélectionnons nos prochaines productions à présenter à Saint-Bruno. »

Quant aux lectures communes virtuelles, elles sont organisées par Andrew Prior et Dave Maynard. C’est ce dernier qui agit comme hôte du rendez-vous sur Zoom. Le texte de la pièce est diffusé sur les écrans par l’hôte.

Les responsables préparent d’ailleurs l’idée d’une retransmission sur Facebook en direct, en mai prochain. La pièce prévue est Vintage Hitchcock : A Live Radio Play, de Joe Landry.

Des pièces de théâtre annulées

Rappelons que pour respecter les directives de la santé publique et limiter la propagation du coronavirus, le Théâtre Saint-Bruno Players a dû s’avouer vaincu. Le 15 mars dernier, l’organisme a pris la décison de ne pas présenter ses productions printannières, prévues en avril. Le Théâtre Saint-Bruno Players devait présenter la pièce Cliffhanger de James Yaffe, en anglais, les 17 et 18 avril au Centre Marcel-Dulude. La comédie Un petit secret bien gardé de Renée Dufour, une membre de la troupe, devait quant à elle suivre, les 23, 24 et 25 avril, au même endroit. Pour l’instant, le projet est de présenter la pièces en français à l’automne, selon les disponibilités des membres. Pour la production anglophone, la nouvelle date n’est pas encore connue, mais le metteur en scène et les comédiens ont signalé leur intérêt et leurs disponibilités.

QUESTION AUX LECTEURS :

Quels moyens prenez-vous pendant le confinement pour communiquer avec vos proches?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des