Des fleurs dans la ville

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des fleurs dans la ville
Isabelle Decamps et Marie Brunelle sont derrière le concept du Bouquet-bonheur, qui déferlera à Saint-Bruno au cours des prochaines semaines. (Photo : courtoisie)

Saint-Bruno-de-Montarville

Au cours des prochaines semaines, des bouquets de fleurs seront dispersés ici et là sur le territoire de Saint-Bruno-de-Montarville, soit un banc de parc, un arrêt d’autobus, une boîte aux lettres, une sculpture… Pour une troisième année, c’est le retour du Bouquet-bonheur.

Le Bouquet-bonheur a fait quelque 80 heureux en 2019, puis une cinquantaine l’année dernière, en temps de confinement et de pandémie.

Le concept, celui de déposer des fleurs dans la municipalité pour les passants, vient d’Europe. Il est connu sous le nom de Lonely bouquet.

« Nous avons pris ce concept puis l’avons développé à notre goût. Le Lonely bouquet se déroule une journée. Mais notre idée du Bouquet-bonheur s’amorce ce printemps, autour de la fête des Mères, et se poursuit jusqu’aux premiers gels, en octobre », explique la copropriétaire du Marché aux fleurs, à Saint-Bruno-de-Montarville, Isabelle Decamps.

« Nos fleurs font du bien. » – Marie Brunelle

Les citoyens qui mettront la main sur un tel cadeau sont invités à en ramener le contenant à la maison ou à l’offrir à un proche. L’objectif est d’égayer les gens, de faire plaisir et d’ajouter « de la couleur partout ».

« Cette année, nous devrions dépasser les chiffres de 2019, parce que la demande des gens est forte. Ils veulent savoir quand commencera l’activité du Bouquet-bonheur, à quels endroits seront cachées les fleurs… », mentionne Isabelle Decamps.

Réutilisation

Par ailleurs, là où se distingue le Bouquet-bonheur du Lonely bouquet, c’est le contenant, dans lequel reposent les fleurs, que le commerce montarvillois décide de remettre à la population. « Si la personne qui a trouvé le Bouquet-bonheur a la fibre écologique, nous l’invitons à ramener le contenant à notre boutique lorsque les fleurs seront fanées. Cela nous permettra de préparer d’autres bouquets à adopter », poursuit Mme Decamps.

Le Bouquet-bonheur, c’est aussi une façon de donner au suivant, un geste gratuit pour la communauté. « Si nous relançons l’activité pour une troisième année, c’est parce que les gens en parlent, les gens sont contents, et nous, encore plus! Parfois, nous recevons de beaux témoignages, de belles histoires, lorsque les contenants nous reviennent. Nos fleurs font du bien », exprime la copropriétaire de la boutique, Marie Brunelle.

Ensemble, les deux entrepreneuses sont en affaires depuis 25 ans. « C’est une façon de dire merci à nos clients », concluent-elles.

QUESTION AUX LECTEURS :

Pourquoi appréciez-vous le concept du Bouquet-bonheur?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Kathleen L’Abbée
Kathleen L’Abbée
23 jours

Je n’ai jamais trouvé à temps un bouquet mais cela fait tellement plaisir de voir les autres preneurs heureux

Jocelyne Castonguay
Jocelyne Castonguay
23 jours

C’est une nouvelle pour moi qui suis à St-Bruno depuis longtemps……..
Merveilleuse initiative………qui sera très apprécié en ce temps de pandémie……