Des entreprises montarvilloises en Allemagne

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des entreprises montarvilloises en Allemagne
(Photo : Courtoisie)

Développement économique de l’agglomération de Longueuil

Développement économique de l’agglomération de Longueuil revient d’une mission en Allemagne dans le cadre de la Foire de Hanovre, tenue du 30 mars au 5 avril. Parmi la dizaine d’entreprises du territoire qui étaient du voyage, notons la présence de trois compagnies établies à Saint-Bruno-de-Montarville.
Les entreprises montarvilloises Dicsa, Merkur ainsi que Stelpro faisaient partie du voyage vers l’Europe, alors que Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) s’était joint à une délégation québécoise.
Au dire de DEL, « la mission économique en Allemagne a été un franc succès pour les entreprises participantes du territoire ».
Dirigée par le ministre provincial de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, cette mission était composée de 80 entreprises et organismes provenant de 10 régions du Québec. Elle a permis aux entreprises de l’agglomération de découvrir les dernières avancées en robotique, en automatisation, en ingénierie et en nanotechnologies, et de s’en inspirer pour entamer ou poursuivre leur virage numérique 4.0.

3
C’est le nombre d’entreprises de Saint-Bruno-de-Montarville qui faisaient partie de la mission vers l’Allemagne.

Inspiration et positionnement pour l’agglomération

Sur place, DEL a pris part à des tables rondes avec le ministre, ce qui a mené à des discussions sur les enjeux des manufacturiers de l’agglomération et au fait de positionner stratégiquement le territoire comme un environnement de choix pour amorcer ce virage 4.0, notamment en raison de la masse critique en compétences numériques qu’on y retrouve. La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, était aussi du voyage.
La mission a également permis à DEL de s’inspirer des technologies à intégrer dans le futur centre d’expertise industrielle de Longueuil. Confirmé dans le budget provincial des dernières semaines, ce centre, l’un des quatre au Québec, comportera des équipements et des démonstrations technologiques, illustrant l’accessibilité de ces solutions et réduisant le risque des manufacturiers dans leur intégration.

Prise de conscience pour les manufacturiers

Occupant la deuxième place dans le palmarès des économies mondiales les plus innovantes (selon Bloomberg, 2019), l’Allemagne a offert aux participants de la mission un panorama complet des moyens numériques de production. Au moyen de visites des quelque 6 500 exposants de la foire et d’entreprises innovantes allemandes comme Volkswagen, les entreprises du territoire ont pris conscience de l’importance de prendre le virage 4.0 et des technologies disponibles pour l’accélérer : « Avec cette mission, on mesure l’ampleur du virage qui se dessine et on comprend mieux l’importance d’être prêts, de profiter de ces technologies pour améliorer notre compétitivité à l’échelle mondiale. Il n’y a pas de doute que le 4.0 va changer les méthodes de production, mais aussi les attentes de nos clients », explique Luc Martineau, développement des affaires à Paco Spiralift, fabricant de solutions de levage automobile et industriel.
Mentionnons que parmi les dix entreprises du territoire ayant participé à la mission, cinq ont reçu une contribution financière non remboursable de DEL, couvrant 50 % des frais de la mission, jusqu’à un maximum de 5 000 $, les incitant à amorcer ou poursuivre leur transformation numérique.
DEL est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de propulser les entreprises de l’agglomération de Longueuil vers le succès, en leur offrant entre autres un accompagnement d’affaires spécialisé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des