Des enfants offrent des cartes de Noël

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des enfants offrent des cartes de Noël
Quelques-uns des enfants de l’Académie Seigneuriale avec leurs cartes de Noël. (Photo : courtoisie)

Académie Seigneuriale

Des enfants de l’Académie Seigneuriale ont préparé des cartes de Noël pour les résidants de la maison de retraite Villas d’aujourd’hui, à Saint-Basile-le-Grand.

Tous les jeunes de l’Académie Seigneuriale, ils sont quelque 80 âgés de 13 mois à 5 ans, se sont investis dans la conception de cartes de Noël destinées à des personnes qu’ils ne connaissent pas. « Il était important pour moi de sensibiliser au partage les enfants qui fréquentent mon installation, explique l’adjointe à la direction et coordonnatrice aux activités de l’Académie Seigneuriale, Anne-Marie Dufresne. Ils ont donc tous préparé des cartes et nous sommes allés les porter à Villas d’aujourd’hui. »

Ce n’est pas la première fois que la pouponnière-prématernelle souligne ainsi le temps des Fêtes auprès des aînés. L’année dernière, par exemple, c’est au Manoir Saint-Bruno que les cartes de Noël ont été remises. Parfois, ils chantent des cantiques de Noël, d’autres fois, ils présentent un petit spectacle à l’église. Cette année, c’était spécial, pour les raisons que l’on connaît. La rencontre entre les bambins et les aînés n’a pas eu lieu. « Notre conseillère pédagogique, Stéphanie, est allée porter sur place le panier avec nos cartes de Noël. Tout était enveloppé. »

« Il était important pour moi de sensibiliser au partage les enfants qui fréquentent mon installation. » – Anne-Marie Dufresne

Maintenant, l’attente. De 48 à 72 heures avant que les dirigeants de la maison de retraite déballent le présent et affichent les cartes dans la salle communautaire. « On n’a pas vu les cartes parce qu’elles sont encore enveloppées. Il n’y a pas que ces cartes. Beaucoup de gens ont été généreux : le Centre de bénévolat, l’Académie Seigneuriale, des familles de Saint-Basile, une classe de 5e année de l’école de la Mosaïque… il y a des cadeaux et des cartes de Noël. Nos résidants sont très touchés de cette générosité », raconte la responsable du service à la clientèle des Villas d’aujourd’hui, Marie-France Marchand.

D’ailleurs, selon Mme Marchand, en cette année particulière, les employés de l’endroit ont été gâtés plus qu’à la normale. Café, beignes, chocolat, mots d’encouragement… « La population est reconnaissante envers nos équipes », souligne Marie-France Marchand.

Notons que depuis le début de la pandémie, il n’y a eu aucun cas confirmé de COVID-19 aux Villas d’aujourd’hui. Ce n’est pas le cas partout; des résidences de la région ont été durement touchées, notamment La Maison Dauphinelle, aussi à Saint-Basile-le-Grand. La COVID-19 a touché des dizaines de ses résidants. « Nous étions très nerveux, sur le qui-vive tout le temps. Nous suivons les consignes à la lettre; nous coopérons et sommes disciplinés. On passe tout le monde au car-wash avec le Purell! » illustre la responsable des Villas d’aujourd’hui.

Pour Anne-Marie Dufresne, il n’y a pas qu’une question de partage. C’est aussi un geste pour briser l’isolement et la solitude des aînés. « Nous avons abordé le sujet des personnes âgées auprès des enfants, tout comme leurs grands-parents, qui ne peuvent pas sortir à cause du virus. On en parle beaucoup en classe et ils comprennent bien la situation. Ils saisissent la réalité, mieux que nous pouvons le penser », confie-t-elle.

QUESTION AUX LECTEURS :

Parlez-vous de la pandémie avec vos enfants?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires