Budget 2020: Des embauches loin de faire l’unanimité

Budget 2020: Des embauches loin de faire l’unanimité
Le budget 2020 de Saint-Bruno a été adopté dans la division, le 9 décembre dernier. ( Pascal Dugas Bourdon) (Photo : Pascal Dugas Bourdon)

Le maire Martin Murray et les deux conseillers de son parti ont voté contre le budget 2020 de Saint-Bruno, jugeant la hausse des dépenses locales trop importante, notamment en raison de la création de nouveaux postes.

« C’est du jamais-vu à la Ville depuis qu’on est là ! », a expliqué aux Versants M. Murray, quelques minutes après l’adoption du budget dans la division, le 9 décembre dernier.

« On n’est pas contre l’ajout de ressources, mais là, on y va un peu à l’aveugle. Dans le sens qu’on ajoute des ressources, sans avoir fait le bilan complet de la situation », a ajouté le maire, en entrevue aux Versants.

Selon les prévisions budgétaires de 2020, les dépenses locales augmenteront de 7,7 % l’an prochain, soit bien au-delà de l’inflation. Comme les sommes qui doivent être versées à l’agglomération ont connu une faible progression, la Ville a tout de même su garder la hausse moyenne des taxes à 1,99 %.

« On n’est pas contre l’ajout de ressources, mais là, on y va un peu à l’aveugle. » – Martin Murray

L’augmentation de la masse salariale des employés est au cœur de cette hausse. La rémunération totale des employés est passée de 13,5 millions de dollars à 14,6 millions, une progression de 8,7 % en un an. Elle représente 36 % de toutes les dépenses locales de Saint-Bruno.

Au dire de la conseillère Isabelle Bérubé, les autres membres du conseil – qui, ensemble, sont majoritaires et contrôlent l’appareil gouvernemental – « exagèrent les besoins ».

« C’est sûr que nous, on n’aurait pas créé autant de postes, parce qu’on n’a pas fini notre exercice de réflexion. Les ressources prévues ne sont pas toutes nécessaires », a-t-elle avancé.

Cependant, plusieurs conseillers qui ont voté pour ce budget assurent que les nouvelles ressources humaines seront bienvenues, d’autant qu’ils jugent raisonnable l’augmentation des taxes de 1,99 %.

À bout de souffle

La conseillère Louise Dion affirme avoir été convaincue de la nécessité d’ajouter des ressources humaines depuis qu’elle a assisté à une présentation réalisée par différents directeurs de la Ville. Cette présentation aurait fait état d’une fonction publique à bout de souffle, selon l’explication de Mme Dion : « Si nos fonctionnaires ne vont pas bien, c’est toute la Ville qui ne va pas bien. Alors, moi, je ne suis pas émue du tout par cette augmentation de charge là, parce qu’on demeure encore en bas de 2 % d’augmentation de taxes. »

Son de cloche similaire du côté de la conseillère Marilou Alarie, qui juge que « la surcharge de travail et le stress face à un grand nombre de dossiers urgents ont mis en péril la rétention et le développement de notre main-d’œuvre ». Elle a également déploré qu’un nombre toujours grandissant de mandats soit offert à des firmes externes, ce qui, au final, coûte plus cher à la municipalité. Elle estime que la solution à ce problème réside dans la rétention du personnel d’expérience.

Gel de taxes

Pour sa part, le conseiller Ludovic Grisé Farand croit que la Ville aurait dû procéder à un gel de taxes cette année : « Il aurait fallu limiter la panoplie d’embauches additionnelles et prendre le reste dans les surplus de la ville. » D’après lui, Saint-Bruno a tendance à sous-évaluer ses revenus et à surestimer ses dépenses. Même si ce n’est pas en soi une mauvaise chose, soutient-il, elle aurait tendance à faire preuve d’un excès de prudence.

« Je ne suis pas de ceux qui croient que chaque dollar de surplus devrait être dépensé. Je pense que nous devrions plutôt remettre l’argent qui a été pris en trop. Sinon, la ville ‘’se trouve’’ des projets à faire avec l’argent en trop et ce ne sont pas toujours des projets à grande valeur ajoutée pour les citoyens», a-t-il indiqué aux Versants.

M. Grisé Farand s’est malgré tout rallié à l’adoption au budget, jugeant que certaines embauches éventuelles pourraient faire l’objet de discussions avant d’être confirmées.

Question aux lecteurs: Jugez-vous acceptable la hausse des taxes à Saint-Bruno?

Encadré

Augmentation des dépenses locales par année

2016 : +3,32 %

2017 : +1,99 %

2018 : + 4,00 %

2019 : +5,17 %

2020 : +7,7 %

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Serge Fournier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Serge Fournier
Guest
Serge Fournier

Pour augmenter le somme des biens livrés, la ville n’aurait qu’à cesser le congé du vendredi après-midi, consenti à l’ensemble de ses employés.