Des drapeaux en berne

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des drapeaux en berne
Les drapeaux sont en berne devant la mairie de Saint-Basile-le-Grand. (Photo : courtoisie)

Tragédie à Québec

Les villes de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Basile-le-Grand ont mis leurs drapeaux en berne à la suite des événements survenus à Québec dans la nuit de samedi à dimanche.

À Saint-Bruno-de-Montarville, les drapeaux sont en berne, et ce, pour trois jours. « Ceci en soutien à la Ville de Québec, à ses citoyens et aux familles touchées par ce drame qui dépasse l’entendement », répond la directrice des communications de Saint-Bruno-de-Montarville, Suzanne Le Blanc.

À Saint-Basile-le-Grand, les drapeaux de la mairie seront en berne jusqu’à ce mardi 3 novembre. « À la suite des événements tragiques survenus à Québec samedi dernier et en guise de soutien et de solidarité, la Ville de Saint-Basile-le-Grand a mis en berne ses drapeaux. La Municipalité souhaite ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et nos pensées se tournent vers les personnes qui ont été blessées et vers celles qui ont porté secours aux victimes », laisse savoir la Ville dans un communiqué.

De son côté, Sainte-Julie a décidé de ne pas mettre ses drapeaux en berne. Les explications : « Même s’il s’agit d’un événement dramatique, Sainte-Julie n’a pas l’intention de mettre ses drapeaux en berne pour le moment, nous écrit la coordonnatrice des communications de Sainte-Julie, Julie Martin. Selon notre protocole, nous le faisons notamment en lien avec des attaques terroristes. »

Par ailleurs, en tant que présidente de l’Union des municipalités du Québec, la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a exprimé son soutien à la communauté de Québec. Elle a aussi évoqué sa solidarité, celle du conseil municipal et des Julievillois sur sa page Facebook personnelle à l’attention des proches des victimes de Québec.

Rappelons qu’un homme de 24 ans a déambulé dans les rues du Vieux-Québec vêtu d’un costume médiéval et d’un sabre japonais pendant la soirée d’Halloween. Au hasard, il a tué deux personnes et en a blessé cinq autres. Le suspect, Carl Girouard, a été accusé de deux meurtres et de cinq tentatives de meurtre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires