Des CPE : un service indispensable

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Des CPE : un service indispensable
(Photo : courtoisie)

Les Centres de la petite enfance (CPE) de la Montérégie comme partout au Québec, accueillent les enfants des parents employés des services essentiels. Une tâche qu’ils prennent à cœur.

« Le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) tient à féliciter ses membres pour la mobilisation exceptionnelle dont ils font preuve en répondant activement et efficacement au mandat spécial qui leur a été confié par le Gouvernement du Québec », explique la directrice générale du CPE Les Copains d’Abord et présidente du regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie France Bertrand.

Depuis le 17 mars, l’ensemble des CPE est ouvert afin d’accueillir les enfants des parents employés des services essentiels, comme les employés de la santé ou de la sécurité publique. « Les 108 membres du RCPEM ont accueilli, selon les jours, une moyenne de 3 à 6 enfants de 0 à 5 ans dans l’un ou l’autre de leurs installations ou services de garde en milieu familial. Grâce à la communication permanente qu’ils maintiennent avec leurs associations nationales et régionales, avec le ministère de la Famille et la direction de la santé publique, les CPE réussissent à s’adapter à une multitude de nouvelles consignes et à suivre scrupuleusement les protocoles de contrôle sanitaire, leur permettant ainsi de protéger les enfants et le personnel d’une éventuelle contamination », mentionne Mme Bertrand.

Cette obligation d’ouvrir son CPE est parfois paradoxale. En effet, dans certains d’entre eux, aucun enfant n’est présent. Le CPE ferme ses portes alors plus tôt dans la journée. À d’autres endroits, proche d’hôpitaux, certains CPE sont plus occupés, car plus fréquentés par les enfants du personnel soignant.

« Il était primordial de garder les CPE ouverts. Il faut penser à la reprise. Le secteur est en pénurie de main-d’œuvre. Si les CPE avaient fermé, il aurait été très difficile de relancer la machine. En effet, pour retourner au travail, les parents doivent faire garder leurs enfants et nous devons être prêts. Dans tous les cas, les CPE sont heureux d’être au rendez-vous. »

« Le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) tient à féliciter ses membres pour la mobilisation exceptionnelle dont ils font preuve en répondant activement et efficacement au mandat spécial qui leur a été confié. » – France Bertrand

Guide de bonne pratique

On ne lésine pas sur les mesures d’hygiène à suivre depuis la pandémie et les CPE, pour être en première ligne, le savent bien.

Les parents ne vont pas plus loin que l’entrée. Les éducatrices se chargent désormais d’enlever les manteaux des plus petits. Entre chaque casier d’enfant, un casier reste vide. Les mains des enfants sont lavées dès leur arrivée avec de l’eau et du savon. Les parents sont questionnés dès leur arrivée sur leur état de santé. La température des enfants et du personnel est prise plusieurs fois par jour. Les jouets mis à la bouche sont retirés et lavés. « Nous avions demandé de diminuer notre ratio d’enfants par éducatrice. Donc nous avons une éducatrice pour quatre enfants désormais, et pour les poupons, une éducatrice pour 2 enfants. On vit tout au long de l’année avec les microbes. Nous étions donc déjà très sensibles aux mesures d’hygiène. »

Gestes de solidarité

Les gestes de solidarité se sont rapidement multipliés auprès du personnel des CPE. La grande créativité des CPE a eu aussi l’occasion de s’exprimer.

Ainsi, des CPE de la Montérégie ont pu donner des masques N95 aux CISSS, effectuer des collectes de denrées non périssables, faire des repas préparés pour les parents en confinement à Saint-Basile-le-Grand, plusieurs ont développé des ateliers et outils éducatifs spécifiques.

Ils ont également développé diverses stratégies, notamment de communications; en plus de leur permettre de répondre aux besoins de leur nouvelle clientèle, celles-ci visent à maintenir un contact rassurant avec les enfants qui fréquentent d’habitude leur CPE.

Aux Copains d’Abord

Le CPE les Copains d’Abord propose sur son site (www.cpelescopainsdabord.com) des capsules vidéo aux enfants pour s’occuper. « Il y a toute une équipe en arrière qui travaille à accompagner les parents dans leur rôle parental par différentes actions, afin d’ajouter des moments magiques dans la vie de leurs enfants et peut-être donner aux parents quelques minutes pour souffler un peu dans cette conciliation télétravail/famille dans le contexte actuel », indique Mme Bertrand.

Quand on demande à Mme Bertrand ce qu’elle gardera de cette expérience, elle répond sans hésiter : « je garderai surtout la fierté que notre équipe a été au rendez-vous et que le gouvernement se rende compte que les CPE donnent des services de qualité au Québec. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des