Des cours d’été à tous les prix

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Des cours d’été à tous les prix
Alloprof est une solution gratuite pour réviser ses reprises d’examen. (Photo : Alloprof)

À peine les vacances sont-elles commencées que certains reprendront le chemin de l’école, forcés à suivre des cours d’été. Lors de l’échec d’un cours ou d’un examen du Ministère, difficile d’échapper à la case « retour sur les bancs d’école ».

Souvent vu comme une corvée pour les élèves du secondaire laissant filer entre leurs doigts une partie de leur été, l’exercice est tout aussi éprouvant pour les parents lorsqu’ils voient la facture arriver.
En fonction des centres de services scolaires, des formations privées, il est possible de magasiner ses cours d’été selon les dates proposées, mais aussi les prix.

« J’ai été plus que très surprise des montants faramineux pour avoir accès à des cours d’été. Ma fille a de grandes difficultés en mathématiques et je voulais lui permettre d’avoir accès à de l’aide pour faire une révision de cette matière afin de partir sur le bon pied sa deuxième secondaire en septembre prochain. Honnêtement, une somme pareille est loin de donner accès à tous les élèves en difficulté. Ce ne sont pas tous les parents qui ont 500-600 $ par enfant (pour 60 heures de cours). C’est extrêmement dommage, car beaucoup de familles ayant un revenu familial très bas ne pourront pas y aller et, malheureusement, ce sont les enfants qui en payeront le prix fort », a indiqué au journal Karine St-Onge, qui habite la région.
Interrogé sur le coût de ces cours d’été, le ministère de l’Éducation a indiqué au journal qu’il « n’intervient pas dans les ‘’cours d’été’’ offerts par les organismes scolaires ».

En effet, le Ministère n’offre aucun soutien financier pour ces formations supplémentaires souvent indispensables à la future réussite scolaire.

Variation des coûts
Il est donc possible de voir des différences de coût en fonction du CSS où de l’établissement privé qui proposent ce service. C’est ainsi que l’établissement privé reconnu par le ministère de l’Éducation, La Réussite, propose des cours d’été à un peu moins de 500 $, en faisant passer un examen de validation à la fin de l’enseignement de deux semaines. C’est environ le même prix pour Succès Scolaire, un autre établissement privé reconnu par le Ministère.

Le CSS Marie-Victorin, n’étant pas soutenu dans sa démarche par le gouvernement, propose des prix similaires pour les cours d’été en facturant 505 $ pour les élèves qui n’ont pas fréquenté le CSS Marie-Victorin durant l’année scolaire 2021-2022. « Pour la voste majorité des élèves qui ont fréquenté durant l’année scolaire le CSSMarie-Victorin le coût est de 265 $ pour 48 h de cours. Des cours préparatoires pour passer des examens de reprises sont également offerts. Leurs coûts varient de 65 $ pour 3 h, à 100 $ pour 8 h », de préciser le CSS Marie-Victorin.

Le Centre de services scolaire de Montréal, quant à lui, offre le même cours, avec une reprise d’examen, pour 100 $. C’est cinq fois moins cher que pour le CSS Marie-Victorin.

En fait, aucune politique d’ensemble n’encadre les cours d’été.
En ce qui concerne les coûts, le ministère de l’Éducation a précisé au journal que ces derniers « sont fixés par ces organismes. Nous invitons ceux-ci à prendre en considération les différentes réalités des familles ».
Le Ministère rappelle que même s’il n’intervient pas dans les cours d’été, « plus d’activités sont offertes aux élèves cette année dans le cadre du Plan de relance pour la réussite éducative 2021-2022 du Ministère afin de favoriser la continuité des apprentissages et d’éviter la glissade de l’été ». C’est ainsi que le gouvernement compte parmi les partenaires d’Alloprof.

« J’ai été plus que très surprise des montants faramineux pour avoir accès à des cours d’été. » – Karine St-Onge

Une aide gratuite
Pour les élèves plus vulnérables, il est toujours possible de se préparer aux examens de reprise, un examen gratuit au CSS Montréal, avec l’aide d’Alloprof, qui propose une offensive estivale du 11 au 31 juillet en offrant un maximum de ressources et d’outils pour un plus haut taux de réussite.

Sept jours sur sept, sur la Zone d’entraide, on y propose du soutien personnalisé avec des profs, des outils d’exercices et de révision en ligne. L’organisme reconnaît que de nombreux enseignants, parents et élèves ont exprimé, au cours des derniers mois, leur inquiétude quant aux effets de la COVID-19 sur le rythme d’apprentissage attendu.

« La bonne nouvelle, c’est que les épreuves ministérielles ont tenu compte des possibles retards engendrés par la pandémie et se concentrent sur les apprentissages prioritaires, en plus de ne compter que pour 10 % ou 20 % de la note finale de l’élève », résume Annie Harvey, chroniqueuse chez Alloprof.

Deux années difficiles
Les inscriptions aux cours d’été n’étant pas achevées, il était difficile, au moment de publier l’article, de dresser un bilan postpandémique pour les CSS quant aux répercussions de la COVID-19 sur la réussite scolaire cette année.

Malgré tout, des milliers de jeunes risquent de retrouver les bancs d’école dans les prochaines semaines. Dans les années précédant la pandémie, environ 20 000 jeunes étaient concernés par les examens de reprise d’été au Québec.

En plus de l’aide suggérée en ligne, l’équipe d’animation d’Alloprof se déplacera dans certaines écoles pour offrir des cours d’été dans les prochains jours afin d’encourager les jeunes et de leur présenter les meilleurs outils d’Alloprof selon leur niveau et leurs besoins. « Notre mission première est d’aider les élèves en difficulté. Ces tournées dans les écoles permettent justement de rencontrer directement les jeunes, de créer un contact humain, et cela fait réellement une différence dans leur parcours. Il y a une certaine gêne qui peut être associée à des difficultés scolaires. On en profite pour nourrir leur confiance, les outiller et peut-être même leur redonner le sourire », lance Mme Harvey.

Quelle que soit la matière, l’équipe d’enseignants d’Alloprof répondra aux questions des élèves par clavardage, texto ou téléphone du lundi au jeudi de 17 h à 20 h, et les dimanches de 13 h à 17 h, selon son horaire habituel. Les jeunes peuvent également profiter des milliers de ressources en ligne, comme les MiniRécups, les CyberRévisions, les exercices ou les fiches, pour débloquer dans une matière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires