Des bourses pour trois athlètes d’ici

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des bourses pour trois athlètes d’ici
Adepte de volleyball, Claire Vercheval est entourée de Robert Bédard et de Martin Lavigne, président, Financière Banque Nationale — Gestion du Patrimoine et administrateur de la Fondation. (Photo : Normand Huberdeau — Groupe NH Photographe)

Fondation de l’athlète d’excellence du Québec

Les exploits de trois athlètes de la région ont été reconnus lors de la tenue de la Soirée officielle des bourses collégiales et universitaires de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec. Tommy Mercier, Claire Vercheval ainsi qu’Alexis Giguère ont obtenu des honneurs.

En partenariat avec le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis un total de 434 000 $ en bourses individuelles aux meilleurs étudiants-athlètes lors de sa 2e Soirée officielle des bourses collégiales et universitaires. Parmi quelque 80 jeunes collégiens et universitaires qui se sont illustrés sur les plans scolaire, sportif ou d’implication sociale pendant la saison 2018-2019, notons Claire Vercheval, Tommy Mercier de même qu’Alexis Giguère.

Claire Vercheval, étudiante-athlète de l’année

D’ailleurs, au cours de cette soirée de reconnaissance, le titre de l’étudiante-athlète de l’année dans la catégorie Sport d’équipe a été décerné à Claire Vercheval. Elle a mis la main sur une bourse de mérite de 2 000 $. La Julievilloise s’illustre en volleyball au sein des Martlets de l’Université McGill. Nommée joueuse par excellence du RSEQ et de U SPORTS, Claire Vercheval a joué dans les 75 manches de sa formation en 2018-2019, récoltant 231 attaques marquantes et 34 as. Également membre des équipes d’étoiles québécoise et canadienne, la jeune femme a conclu le Championnat provincial de volleyball avec une médaille d’argent au cou. À l’Université McGill, elle étudie l’enseignement de l’éducation physique.

Alexis Giguère

De son côté, Alexis Giguère s’est vu octroyer une bourse de recrutement collégial d’une valeur de 3 000 $ sur 3 ans. Le joueur de hockey de 17 ans évolue actuellement dans la ligue du RSEQ pour le Boomerang du Cégep André-Laurendeau. C’est grâce à ses réussites scolaires et sportives que le Julievillois a décroché les honneurs. Avec une moyenne générale en sciences de la nature autour de 90 %, Alexis Giguère « démontre un talent exceptionnel sur la glace ». Il a soulevé la coupe Dodge à trois reprises au cours de sa carrière, en 2013, 2017 et 2018, en plus d’avoir été repêché par les Saguenéens de Chicoutimi en 2018. Les honneurs ne s’arrêtent pas là pour le jeune homme de 17 ans. En effet, pour couronner le tout, le titre de joueur du mois dans la ligue RSEQ lui a été décerné il y a quelques semaines. « Alexis est un exemple de persévérance et de ténacité. Il croit en ses rêves tout en gardant une attitude exceptionnelle! Il est un modèle pour tous ces petits joueurs de hockey qui ont ce rêve de réussir dans le sport qui les passionne », de mentionner sa mère, Josée Laforme.

Tommy Mercier

Le footballeur recrue au sein des Carabins de l’Université de Montréal, Tommy Mercier, a aussi été récompensé. Le jeune homme a reçu une bourse de recrutement universitaire d’une somme de 10 000 $ sur 5 ans. À la suite d’un séjour avec les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit, Tommy Mercier a signé un contrat avec les Carabins. Âgé de 22 ans, Tommy Mercier a terminé sa dernière saison chez les Lynx avec deux mentions d’excellence, dont celle du Meilleur joueur de la Ligue de football collégial division 2. L’année dernière, il a aussi été nommé sur l’équipe d’étoiles défensives. Enfin, faut-il rappeler que Tommy Mercier, à sa première saison au football universitaire, a participé à la prestigieuse finale de la Coupe Vanier.

« En 2018, quand nous avons repensé nos programmes de recrutement collégial et universitaire afin d’éviter l’exode de nos meilleurs étudiants-athlètes, nous voulions mettre de l’avant une offre concurrentielle à celle qui existe à l’extérieur du Québec. Après un an, nous récoltons déjà certains fruits de notre travail et nous sentons une bien meilleure écoute de la part des étudiants-athlètes, constate la directrice générale de la FAEQ, Patricia Demers. Notre nouvelle structure nous permet maintenant de soutenir leur progrès scolaire et sportif pendant huit ans. Nous pensons qu’il s’agit d’une proposition pleine de sens pour les étudiants-athlètes de chez nous et qu’ils seront de plus en plus nombreux à y adhérer. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous des exploits de ces athlètes?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des