Des bornes pour véhicules électriques

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des bornes pour véhicules électriques

Marché IGA Lambert de Saint-Basile-le-Grand

Le gouvernement fédéral investit 5 millions de dollars au Québec et au Nouveau-Brunswick pour l’implantation de 100 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques (VE). Une somme qui permettra à Jour de la Terre Canada de construire et d’installer des bornes d’ici 2021 dans le stationnement de 50 marchés IGA, notamment à Saint-Basile.

L’investissement encouragera l’adoption de véhicules à émission zéro en donnant aux résidants des options de recharge plus nombreuses dans leurs lieux de vie, de travail et de loisirs. C’est le ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Steven Guilbeault, qui a fait l’annonce de cet investissement, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan. Pour Steven Guilbeault, « les véhicules électriques sont essentiels à la création d’un avenir axé sur l’énergie propre ».

Avec ce montant, le Jour de la Terre Canada donne le coup d’envoi à son programme RechargÉco, qui prévoit l’installation d’une centaine de bornes de recharge rapide pour les voitures électriques dans les stationnements d’épiceries IGA au Québec et au Nouveau-Brunswick.

« Des magasins IGA à proximité de grands axes routiers ont été ciblés. » -Guillaume Lambert

Le Marché IGA de Saint-Basile semble avoir été choisi pour sa situation géographique. « Pour cette première phase, des magasins IGA à proximité de grands axes routiers ont été ciblés, d’où ce choix pour celui de Saint-Basile, avec la route 116 », explique le directeur – Gestion et développement du parc immobilier des Immeubles G.Y. Lambert, Guillaume Lambert.

Le Marché IGA Saint-Basile avait reçu quelques demandes pour l’électrification du réseau, nous confirme Guillaume Lambert. « C’était devenu un enjeu de répondre à la clientèle en ce sens, offrir des services en électrification », dit Guillaume Lambert, qui affirme avoir constaté une recrudescence des véhicules électriques dans le stationnement.

Puis le président du conseil d’administration du Jour de la Terre Canada, Thomas Mulcair, a déclaré : « Le soutien financier du gouvernement du Canada, combiné à la contribution du Fonds Éco IGA et des marchands IGA participants, permet le déploiement d’une initiative qui facilitera le passage à l’électromobilité à l’heure de l’urgence climatique. »

Avantages du programme

Le programme RechargÉco comporte bien des avantages. Un réseau de bornes de recharge rapide de niveau 3 permettant de recharger un véhicule en seulement 20 minutes; un réseau déployé dans des stationnements sécuritaires et accessibles en tout temps, à proximité immédiate des commodités offertes par l’épicerie; des bornes de recharge compatibles avec tous les véhicules électriques…

Le financement fédéral provient du Programme d’infrastructure pour les véhicules à émission zéro de Ressources naturelles Canada, qui appuie l’objectif du gouvernement de faire en sorte que, d’ici 2040, tous les véhicules de promenade vendus au pays soient des véhicules à émission zéro. Le gouvernement a investi plus de 600 millions de dollars pour rendre les VE plus abordables.

De son côté, le gouvernement provincial a annoncé, il y a trois semaines, vouloir interdire la vente de véhicules neufs à essence à partir de 2035.

Notons que la Montérégie fait partie des régions dans lesquelles on retrouve le plus de propriétaires de véhicules électriques et/ou hybrides. On en compte quelque 24 000 sur les 85 000 qui circulent actuellement sur les routes de la province, soit un ratio de 27 %, selon Hydro-Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires