Des balises pour réduire la vitesse

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Des balises pour réduire la vitesse
Des balises et des délinéateurs ont récemment été installés sur le boulevard De Boucherville afin, notamment, de réduire la vitesse des automobilistes

Boulevard De Boucherville

Des balises ont été installées récemment à certains endroits le long du boulevard De Boucherville, à Saint-Bruno-de-Montarville, pour réduire la vitesse. Une nouveauté que des citoyens n’ont pas manqué de commenter sur les réseaux sociaux.

« Les bandes ajoutées dans la rue sur De Boucherville ne sont vraiment pas pratiques, écrit un internaute sur la page Facebook Spotted Saint-Bruno. C’est trop étroit pour les roulottes (ça ne passe pas). Si l’objectif était de réduire la vitesse, je crois que les dos d’âne auraient mieux fait l’affaire. Il s’agit d’une artère importante… […] C’est une drôle d’idée. J’ai hâte de voir aussi en septembre, avec les bus. »

« Le boulevard De Boucherville est une extension de l’autoroute. » – Une internaute

Une autre, cette fois sur la page Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui, soutient que c’est un stratagème important. « Les gens traversent le Saint-Bruno pour éviter le trafic durant les heures de pointe. Le boulevard De Boucherville est une extension de l’autoroute, sadly [malheureusement]. »

En effet, pour emprunter cette artère à l’heure de pointe de fin d’après-midi du lundi au vendredi, le journal Les Versants a été à même de constater un grand débit de circulation, entre Beaumont et la route 116, et certains jours à partir de Seigneurial. Mais ce n’est pas tout. Il n’est pas rare de voir des automobilistes excéder la limite permise de 50 km/h en dépassant par la voie de droite.

Un boulevard à deux voies

Or, De Boucherville n’est pas un boulevard à quatre voies, mais plutôt à deux.

Pour sa part, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville note que cette initiative découle d’une pétition déposée en juin 2018 par des résidants de cette voie de transit. « Le 11 juin 2018 était déposée à la Ville une pétition d’une trentaine de citoyens du boulevard De Boucherville afin de dénoncer certaines problématiques en matière de circulation et de sécurité routière », répond la directrice des communications, Suzanne Le Blanc.

Ces signataires évoquaient quelques points : un flux de circulation important aux heures de pointe, amenant des sorties d’aires de stationnement privées plus compliquées pour s’engager dans la rue; des conducteurs qui roulent rapidement et ne respectent pas la signalisation en place, entre autres les arrêts obligatoires; la difficulté pour les piétons de franchir le boulevard avec un sentiment de sécurité.

Les Montarvillois qui ont signé le document souhaitaient l’« adoption de mesures de modération de vitesse adaptées pour ce type d’artère ». Une requête qui concernait principalement les tronçons entre la route 116 et la rue Beaumont Est, de même qu’entre Beaumont Est et le boulevard Seigneurial Est.

Comptages routiers

Suzanne Le Blanc poursuit : « Mais avant de soumettre la demande au comité de circulation, des comptages routiers ont été réalisés sur chacun des trois tronçons principaux, et ce, durant sept jours consécutifs. » Les résultats obtenus sur le boulevard De Boucherville (vitesse autorisée de 50 km/h) fluctuent selon l’avancement sur l’artère en direction de la 116. La vitesse moyenne entre le boulevard Clairevue et Seigneurial oscillait à 45 km/h; or 85 % des conducteurs qui ont emprunté ce parcours roulaient à 53 km/h. Entre Seigneurial et Beaumont, la vitesse moyenne a atteint 50 km/h, mais 85 % des automobilistes ont dépassé la limite à 56 km/h. Enfin, de Beaumont à la 116, une moyenne de 54 km/h a été observée; cependant , 85 % des usagers de la route excédaient à 60 km/h.

Du côté de la direction des Travaux publics, on déclare que « les résidants sont conscients qu’il s’agit d’une artère principale de la municipalité et qu’elle a un rôle important à jouer en matière de circulation. Mais ils sont conscients aussi que les embouteillages observés fréquemment sur la route 116 et l’autoroute 30 incitent les automobilistes à transiter par Saint-Bruno en circulant sur les principales artères, dont De Boucherville ».

Voies de transit

Il existe d’autres exemples de voies de transit empruntées sur le territoire que les conducteurs utilisent afin d’éviter les problèmes de circulation des autoroutes 20 et 30, ainsi que de la route 116. Le rang des Vingt, à Saint-Basile-le-Grand, qui a subi une cure de rajeunissement l’automne dernier, en est une, maintes fois décriée par le maire de la Ville, Yves Lessard. La rue Beaumont Est, pour accéder au Sommet Trinité et contourner la circulation du boulevard De Boucherville et de la 116, en est une autre. La municipalité de Sainte-Julie et le rang des Vingt-Cinq, qui mène à Saint-Bruno-de-Montarville, aussi.

Toujours à propos de l’attitude des automobilistes, « les résidants déplorent aussi l’augmentation des comportements dangereux et des excès de vitesse sans cesse croissants », de conclure la Municipalité.

QUESTION AUX LECTEURS : Que pensez-vous de cette initiative?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des